Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse sous la pression d'un gonflement des stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, lestés par la sortie des statistiques de la fédération professionnelle du secteur API qui ont fait état d'un gonflement des stocks américains de brut, tandis que le marché attendait les chiffres hebdomadaires du département de l'Énergie américain.
Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 58,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,55 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars perdait 2,07 dollars, à 50,07 dollars.

Les cours du pétrole, et plus particulièrement ceux du WTI, la référence américaine du brut, se sont de nouveau trouvés sous pression après la publication des données de l'API sur les stocks de produits pétroliers et de brut aux États-Unis.

Le choc des chiffres de l'API a mis le WTI sur la défensive, confirmait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Les réserves de brut ont grimpé à des niveaux historiques, gagnant 14,3 millions de baril la semaine dernière, dont 3,1 millions a Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis, NDLR), expliquaient les analystes de PVM.

Les cours du Brent ont également souffert, ouvrant sous la barre des 60 dollars le baril pour la première fois depuis lundi, faisant craindre aux investisseurs que le récent rebond ne se soit pas construit sur des bases solides.

Mais les analystes de JBC Energy soulignaient cependant que des poches d'optimisme subsistaient dans le marché.

Le marché physique du brut en Europe commençait notamment à reprendre des forces, le prix du pétrole au comptant par rapport au Brent à terme se renforçant, aidé par une augmentation de la consommation des raffineries européennes encouragée par une hausse de leurs marges.

La baisse des cours du brut a en effet redonné un peu de couleur au secteur du raffinage en Europe, qui souffre de la concurrence des raffineries américaines et du Moyen-Orient, dont les coûts de production sont plus bas.

Le géant italien du pétrole ENI a d'ailleurs annoncé mercredi une petite augmentation de la cadence de ses raffineries afin de capturer les opportunités de court terme qui se sont présentées sur le marché.

Par ailleurs, l'EIA, une antenne du département de l'Énergie des États-Unis (DoE), publiera jeudi à 16H00 GMT ses chiffres pour la semaine conclue le 13 février.

Habituellement publiés le mercredi, les chiffres hebdomadaires du DoE ont été décalés en raison d'un jour férié aux États-Unis lundi.

La semaine précédente, les stocks avaient atteint leur plus haut niveau depuis 1982, date des premières publications hebdomadaires du département de l'Énergie.

Les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendent à une nouvelle hausse des stocks de brut, de trois millions de barils, mais à une baisse des réserves d'essence et de produits distillés, respectivement de 250.000 barils et de 1,1 million de barils.







Commenter Le pétrole baisse sous la pression d'un gonflement des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite