Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole progresse aidé par la baisse du nombre de puits de forage aux états-Unis

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, aidés par la nouvelle baisse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis et les bons chiffres sur l'emploi américain, encourageants pour la demande de pétrole.
Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 57,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 69 cents à 52,38 dollars.

Les cours du pétrole se stabilisaient, les actualités à tendances baissières et haussières s'équilibrant lundi, selon des analystes.

Le nombre de puits de forage pétrolier en activité a décliné de quelque 83 unités au cours de la semaine achevée ce vendredi, selon des chiffres du spécialiste du forage américain Baker Hughes publiés vendredi. Quelque 199 plates-formes ont déjà cessé leur activité en janvier, selon la même source.

Cela correspond à une chute de 29% depuis la hausse record d'octobre 2014, le nombre total des puits de pétrole en activité atteignant 1,140, son plus bas niveau depuis décembre 2011, expliquaient les analystes de Commerzbank.

A un moment où les stocks américains sont à leur maximum en un peu plus de 30 ans, cette réduction du nombre de plateformes était interprétée comme le signe encourageant d'un rééquilibrage futur de l'offre en réaction à la chute des cours du pétrole.

Mais l'offre continue d'excéder la demande et les ajustements des producteurs - des coupes budgétaires en passant par la baisse du nombre de plateformes- n'affectent pas la surabondance d'offre actuelle dans le marché, soulignaient les analystes de Barclays.

Ces derniers prévenaient d'ailleurs qu'en 2008-2009, le nombre de puits pétroliers était tombé précipitamment, mais que la production avait continué de grimper. Les cours du Brent avaient atteint en décembre 2008 36,58 dollars le baril.

Les chiffres de création d'emploi aux États-Unis pour le mois de janvier publiés vendredi avaient également été bien reçus par les marchés, car positifs pour la demande du premier consommateur de pétrole au monde.

L'économie américaine a créé plus d'emplois que prévu en janvier, avec 257.000 embauches. Les chiffres des deux mois précédents ont été en outre considérablement revus en hausse, novembre voyant la création de plus de 400.000 emplois.

Mais du côté de la demande, un ralentissement de la demande chinoise pourrait tirer de nouveau les cours vers le bas.

D'après les analystes de Commerzbank, la demande chinoise de pétrole brut a baissé de 8% en janvier, par rapport au mois de décembre. La Chine est le deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde, après les États-Unis.

Clairement les réserves stratégiques sont remplies (la Chine avait profité des prix bas de l'or noir pour réapprovisionner ses réserves de brut, NDLR), après les gros achats vus ces derniers mois, soulignaient les analystes de Commerbank.

Les investisseurs surveillaient également la grève dans les raffineries américaines qui s'est étendue aux usines de BP dans les états de l'Indiana et de l'Ohio, selon les analystes de JBC Energy.

La grève affecte 13% de la capacité de raffinage des États-Unis mais l'impact sur les marchés reste pour le moment limité, ajoutait-on chez JBC. Cependant la grève pourrait se traduire par une nouvelle hausse des stocks américains ce mercredi, de nature à peser sur les cours.







Commenter Le pétrole progresse aidé par la baisse du nombre de puits de forage aux états-Unis

Commentaires   

+1 #1 Lh 09-02-2015 13:06
je ne crois pas du tout à l'explication avancée quant à la reprise du pétrole.

Si le cours monte, en toute logique, soit l'offre diminue, soit la demande augmente. Ok. Mais l'offre étant importante, croissante et excédentaire depuis des mois, j'ai du mal à croire que la fermeture de quelques puits aux USA vont faire passer la demande au dessus de l'offre.

Par contre, je crois fermement que la demande a augmenté, ça c'est facile à manipuler. La FED n'a aucun intérêt à ce que le pétrole reste bas. Il y a une guerre économique ouverte avec l'Arabie Saoudite, c'est un secret de polichinelle que de le dire...


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite