Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe dans un marché où règne la volatilité

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient vendredi leur rebond entamé la veille, dans un marché volatil attirant l'attention des investisseurs, même si les fondamentaux restaient baissiers.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 58,53 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,96 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,81 dollar à 52,30 dollars.

Les cours du pétrole continuaient de grimper après avoir entamé un nouveau rebond jeudi, mais les analystes peinaient à trouver les raisons derrière cette nouvelle remontée des prix.

Il n'y a pas eu d'actualité justifiant un rebond des cours du pétrole, cette hausse des cours devrait dont être traitée avec précaution, notaient les analystes du courtier PVM.

Les fondamentaux de marché pointent en effet toujours vers une baisse des prix à court terme, l'offre demeurant toujours surabondante.

Il y a un énorme excédent d'offre et une grosse proportion de la production est stockée, comme le montre la hausse des stocks américains de pétrole, renchérissaient les analystes de PVM.

Pour Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank, l'extrême volatilité qui règne dans le marché, dont le niveau a grimpé à son maximum depuis 2009, joue un rôle dans ce rebond.

C'est une indication claire du bras de fer entre les fondamentaux négatifs et positifs, et l'attrait des investisseurs qui considèrent que les cours pourraient avoir touché le fond, expliquait l'analyste.

Les problèmes en Libye et la baisse du nombre de plateformes en activité aux États-Unis apportent du soutien (aux investisseurs pariant sur une hausse des cours), tandis que la hausse record des inventaires de pétrole aux États-Unis et la production robuste de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) est un facteur baissier, continuait M. Hansen.

Depuis plusieurs jours, la Libye est le théâtre d'une série d'attaques revendiquées par ou attribuées au groupe État islamique (EI).

Les analystes de Commerzbank attribuaient également ce rebond au retour sur les marchés d'investisseurs effectuant des achats à bon compte. Beaucoup d'investisseurs considèrent les prix comme bas et anticipent la hausse des cours ainsi que les profits que cela pourrait leur apporter, soulignaient-ils.

L'optimisme du marché est cependant prématuré, selon la banque allemande qui pointe vers la baisse des prix des prix officiels de la compagnie nationale saoudienne de pétrole et de gaz Saudi Aramco pour ses exportations vers l'Asie.

Les prix officiels de vente du brut Arab Light vers l'Asie a baissé de 90 cents le baril, atteignant 2,30 dollars le baril, un prix bas record, notaient les analyste de Petromatrix.

Mais les investisseurs pariant sur une hausse des cours pourraient être confortés vendredi par le décompte des plateformes pétrolières en activité de la société de services pétroliers Baker Hughes, si celui-ci s'avère de nouveau en baisse.

cv/acd/ide

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK

BAKER HUGHES







Commenter Le pétrole grimpe dans un marché où règne la volatilité


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite