Menu
RSS

Statoil réduit ses investissements après un exercice 2014 difficile

prix du petrole norvègeoslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a revu vendredi en baisse de 10% le montant de ses investissements prévus pour cette année après un exercice 2014 difficile, marqué par la chute du cours du baril.
En 2015, les investissements devraient s'élever à 18 milliards de dollars contre 20 milliards prévus jusqu'à présent, a annoncé Statoil, dont le bénéfice net a fondu de presque moitié l'an dernier, à 21,9 milliards de couronnes (2,5 milliards d'euros) contre 39,9 milliards.


Le groupe contrôlé à 67% par l'État norvégien a aussi annoncé une amplification de 30% de son programme d'efficience qui devrait permettre d'économiser 1,7 milliard de dollars par an à partir de 2016.


Notant que les effectifs avaient baissé de 8% depuis un an - la compagnie compte aujourd'hui environ 23.000 salariés -, le nouveau directeur général Eldar Saetre n'a pas exclu lors d'une conférence de presse "des réductions supplémentaires" de postes, sans les chiffrer.


M. Saetre, 58 ans dont 35 ans chez Statoil, a été confirmé mercredi à ce poste qu'il occupait par intérim depuis le départ de Helge Lund chez le britannique BG en octobre.


Comme le reste du secteur, Statoil a été frappé de plein fouet par le plongeon du prix du pétrole qui a fondu presque de moitié au second semestre alors même que le niveau des coûts, dopés par des années de boom, reste élevé.


Le résultat d'exploitation ajusté, c'est-à-dire purgé d'éléments exceptionnels, est ressorti en baisse de 16,5%, à 136,1 milliards de couronnes, pour un chiffre d'affaires en baisse de 1,6%, à 606,8 milliards.


Au cours des trois derniers mois, le groupe a passé des provisions nettes de 18 milliards de couronnes pour tenir compte de la dépréciation de certains gisements à l'étranger, Statoil étant à la peine dans les hydrocarbures "non conventionnels" en Amérique du Nord, et de certains actifs dans l'exploration.


Sous l'effet combiné du cours du baril et de ces dépréciations, le résultat net est tombé dans le rouge au dernier trimestre, pour le deuxième trimestre consécutif, à -8,9 milliards de couronnes.


Interrogé sur ce point, M. Saetre a dit "fondamentalement" estimer que le faible prix actuel du pétrole n'était qu'un "accident de parcours", mais il a aussi souligné les "incertitudes" quant à l'avenir.


Malgré un rebond au cours des trois derniers mois, la production de pétrole et de gaz naturel a reculé de 1% l'an dernier, à 1,927 million de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j).


Statoil dit tabler sur une croissance organique de 2% de sa production d'ici à 2016, puis de 3% entre 2016 et 2018.


Le groupe a aussi annoncé une pause dans la hausse de son dividende. Celui-ci devrait rester inchangé au cours des trois premiers trimestres de l'année. Au titre du 4e trimestre 2014, Statoil propose de verser 1,80 couronne par action.


En milieu de matinée, l'action prenait 1,58% à la Bourse d'Oslo sur un marché étale.






Commenter Statoil réduit ses investissements après un exercice 2014 difficile

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


La Compagnie pétrolière norvégienne Statoil

Statoil fait mieux que prévu au 1T grâce au rebond du baril

jeudi 04 mai 2017

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des hydrocarbures et à une hausse de sa production.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Statoil

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite