Menu
RSS
A+ A A-

Les méga-projets de Total en Afrique ne sont pas menacés par la chute du pétrole

prix-du-petrole ParisParis: La chute des cours du pétrole ne remet pas en cause les grands projets de production initiés par Total en Afrique, mais pourrait en affecter d'autres encore à l'étude, a déclaré mardi un dirigeant du groupe pétrolier.
Ces (grands) projets sont engagés et on ne va certainement pas les arrêter, a déclaré Guy Maurice, directeur Afrique Exploration-Production de Total.

Parmi ceux-ci figurent notamment les projets d'offshore profond d'Egina au Nigeria, de Kaombo en Angola et de Moho-Nord au Congo, a-t-il précisé à des journalistes en marge d'une conférence sur l'Afrique organisée par Total à Paris.

Les grands projets sont tous dans le pipeline aujourd'hui (...), ce qui va nous permettre d'assurer les prévisions de production telles qu'on les a annoncées à l'horizon 2017-2018, a poursuivi M. Maurice.

Nos projets sont robustes, même si ce n'est pas à 100 dollars le baril.

Total prévoit de produire 2,3 millions de barils équivalent pétrole par jour (mbj) en 2015, et 2,8 mbj en 2017.

En revanche, des projets encore à l'étude seront eux soumis à des conditions un peu plus strictes de sélectivité, a-t-il expliqué: certains vont être annulés, certains vont être reportés de quelques années, et puis certains vont quand même être décidés parce qu'ils passeront tous les critères de rentabilité.

Dans les mois qui viennent, on va être amenés à prendre un certain nombre de décisions, a-t-il prévenu.

Fin janvier, le nouveau directeur général de Total, Patrick Pouyanné, annonçait que son groupe, affecté par la chute de 60% des prix du baril de pétrole, comptait réduire ses dépenses d'exploration de 30% en 2015.

Le géant pétrolier prévoit aussi de diminuer de 10% ses investissements cette année, soit 2 à 3 milliards de dollars de moins par rapport aux 26 milliards de dollars engagés en 2014, et d'accélérer ses réduction de coûts.

Ces économies de coûts opératoires sont indispensables pour abaisser le seuil de rentabilité des projets, a expliqué Guy Maurice.

Avec tous nos partenaires, les entreprises, le corps social, les Etats, il faut qu'on fasse des économies sur le courant (les activités courantes, ndlr) de façon à abaisser nos points morts, a-t-il indiqué, rappelant que l'industrie pétrolière est confronté à une inflation de ses charges, indépendamment du prix de l'or noir.

Il faut dépenser moins. Sinon, on ne peut pas faire face à la volatilité des cours du brut, a-t-il insisté.

mpa/fka/jpr

TOTAL







Commenter Les méga-projets de Total en Afrique ne sont pas menacés par la chute du pétrole


La Compagnie pétrolière française Total

Brésil: suspension des enchères de pétrole dans l'embouchure de l'Amazone

mardi 14 novembre 2017

Brasilia: Le gouvernement brésilien a renoncé à mettre en vente en 2018 des concessions pétrolières situées dans l'embouchure de l'Amazone, où les projets d'exploration du groupe français Total sont vivement critiqués par les milieux écologistes.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite