Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole repasse au-dessus de 50 dollars le baril à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole de référence est repassé au-dessus du seuil des 50 dollars le baril mardi à l'ouverture à New York, encouragé par la diminution de plus en plus marquée des investissements des producteurs occidentaux.
Vers 14H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars prenait 92 cents à 50,49 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Le prix du contrat de référence n'était plus passé au-dessus de 50 dollars depuis la mi-janvier.

En deux séances, vendredi et lundi, les prix du brut new-yorkais ont déjà gagné plus de cinq dollars, soit plus de 10%, bénéficiant notamment l'annonce d'une chute hebdomadaire des plates-formes pétrolières en activité aux Etats-Unis.

Mardi, le marché pétrolier continue sa hausse sur la base d'annonces de grands groupes du secteur, qui réduisent leurs investissements, a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les groupes pétroliers britanniques BP et BG sont les derniers en date à annoncer une baisse de leurs investissements à cause de la chute des prix de l'or noir, après avoir publié des résultats annuels moins reluisants.

Ils rejoignent les Américains Chevron, ExxonMobil et ConocoPhillips, le Français Total et l'Anglo-Néerlandais Royal Dutch Shell, qui ont tous fait des annonces en ce sens lors des derniers jours.

De plus, les petites et moyennes entreprises du secteur suivent la même tendance, et dans l'ensemble, les industries d'exploration et de production vont baisser cette année leurs investissements d'environ un quart par rapport à 2014, a rapporté Andy Lipow.

Cela amène le marché à s'attendre à un rééquilibrage de l'offre et de la demande d'ici le second semestre, à l'issue duquel je pense que le baril remontera vers 60 dollars, a-t-il ajouté, même s'il a prévenu que le marché restait à court terme sous la pression d'une offre excessive.

Les inquiétudes sur le niveau de l'offre ont contribué à faire baisser le cours du pétrole de plus de la moitié de sa valeur depuis juin, et cette tendance s'est accentuée en novembre lorsque l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a maintenu son plafond de production inchangé.

Par ailleurs, les cours du pétrole sont toujours aidés par la grève dans certaines raffineries aux États-Unis qui pourrait affecter 10% de la production de produits pétroliers, même si pour le moment seule une raffinerie a annoncé un arrêt des opérations, selon les experts de JBC Energy.

Le sentiment de base a changé sur le marché pétrolier lors des derniers jours, ont résumé les experts de Commerzbank. C'est évident quand on voit sa réponse à la grève des raffineries américaines.

Il y a deux semaines, une telle nouvelle aurait provoqué une chute des cours, dans la crainte d'une hausse des stocks de brut, qui servent d'approvisionnements aux raffineries, ont-ils ajouté. Tout est une question de ressenti.

bur-jdy/jld/LyS

BP

CHEVRON

EXXONMOBIL

CONOCOPHILLIPS

TOTAL

ROYAL DUTCH SHELL PLC







Commenter Le pétrole repasse au-dessus de 50 dollars le baril à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite