Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en hausse à New York dans un marché nerveux

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole a fini en hausse lundi à New York, dans un marché très erratique qui a finalement opté pour l'optimisme, en particulier sur une future diminution de l'offre américaine.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars a pris 1,33 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 49,57 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 54,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,76 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Les prix du baril, qui avaient gagné près de quatre dollars lors de la précédente séance, ont beaucoup hésité, s'orientant un temps en légère baisse avant de remonter pour frôler la barre des 50 dollars, puis de ralentir un peu avant la clôture.

Le marché continue à être dominé par la forte baisse du nombre des plateformes de forage (aux Etats-Unis) qui pousse vraiment les prix à la hausse depuis son annonce en fin de semaine derière, a souligné Mike Lynch, de Strategic Energy and Economic Research.

Le groupe parapétrolier Baker Hughes a fait état d'une baisse de 94 plateformes pétrolières aux Etats-Unis pour la semaine achevée jeudi dernier, soit la plus forte chute (hebdomadaire) depuis le début des statistiques en 1987, comme l'ont signalé les experts de Commerzbank.

On ne s'attendait pas à un tel déclin, et cela renforce l'idée que le marché va bientôt se rééquilibrer, a renchéri Mike Lynch, expliquant la volatilité du marché par des prises de bénéfices après le bond des cours de vendredi.

Le marché assimile aussi une grève à visée salariale dans neuf importantes raffineries américaines, dont certaines appartenant au groupe britannique Royal Dutch Shell, à l'appel du syndicat United Steelworkers (USW).

Toutefois, si l'activité des raffineries en pâtit, cela encouragera plus à acheter des produits dérivés que du pétrole, et cela pourrait même limiter la consommation de brut, a expliqué Tim Evans de Citi, ce qui rend incertaines les conséquences sur le marché pétrolier en lui-même.

jdy/soe/pre

BAKER HUGHES

ROYAL DUTCH SHELL PLC







Commenter Le pétrole finit en hausse à New York dans un marché nerveux


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite