Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie légèrement, reste au-dessus de 100 dollars à New York

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, sur un marché nerveux avant plusieurs indicateurs américains, alors que restaient vives les interrogations sur la solidité de la demande.

Vers 10h15 GMT (12h15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 114,46 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, perdant 47 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 36 cents à 100,96 dollars.

Après avoir enregistré mercredi une nette progression, d'environ 2 dollars, les cours du baril hésitaient sur un marché sans direction.

"Il est difficile d'identifier un déclencheur spécifique pour la hausse d'hier, sinon que les investisseurs sont toujours encouragés par les recommandations des banques de Wall Street publiées en début de semaine", Goldman Sachs et Morgan Stanley ayant relevé leurs prévisions sur les prix du pétrole en 2011 et 2012, expliquait David Hufton, de PVM Oil Associates.

Cela a même permis au marché de faire fi d'un "indicateur décevant sur les commandes de biens durables aux Etats-Unis, et des chiffres des stocks américains, à part un recul des produits distillés, qui étaient plutôt négatifs" pour le marché, poursuivait-il.

Le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie (DoE) a mis en lumière une forte hausse des stocks de pétrole américain la semaine dernière.

Trompant les attentes du marché, il a fait état d'une augmentation de 600'000 barils des réserves de brut, tandis que celles d'essence ont enregistré une hausse importante de 6,8 millions de barils, alors même que les analystes tablaient sur une diminution de 100'000 barils.

Des chiffres de nature à renforcer les inquiétudes persistantes des opérateurs sur la résistance de la demande américaine face à des prix élevés.

La consommation d'essence est par ailleurs très surveillée, à l'approche d'un week-end prolongé, en raison d'un lundi férié (Memorial Day) qui marque traditionnellement aux Etats-Unis le coup d'envoi de la saison des grands déplacements automobiles estivaux.

"Il y a des achats techniques (de la part des investisseurs) sur le marché" mais "la demande américaine est anémique", soulignaient les analystes de Cameron Hanover.

"Un coup d'oeil sur les chiffres du DoE, qui témoignent d'une chute de la demande moyenne au cours des quatre dernières semaines, montrent que l'économie du premier pays consommateur de brut dans le monde est loin d'être au mieux de sa forme", insistaient-il.

Dans ce contexte, les investisseurs guettaient les deux indicateurs américains attendus jeudi, la deuxième estimation du Produit intérieur brut (PIB) pour le premier trimestre et les chiffres des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage, considérés comme une jauge de la robustesse de la première économie mondiale.



Commenter Le brut se replie légèrement, reste au-dessus de 100 dollars à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite