Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se stabilise à New York, le marché veut se rassurer sur l'offre

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en légère hausse vendredi à New York, les investisseurs essayant de croire à un futur ralentissement de la production américaine dans un marché toujours sous la pression d'une offre excessive.
Vers 14H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars prenait neuf cents à 44,62 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Beaucoup de gens à qui je parle s'attendent à ce que la production américaine ralentisse prochainement, d'autant que plusieurs groupes pétroliers annoncent des réductions d'investissements, a rapporté Carl Larry de Frost & Sullivan.

Actuellement, l'offre américaine est abondante, avec une production historiquement élevée et des réserves à leur plus haut en près de 75 ans la semaine dernière. Cette situation a contribué à plomber mercredi le cours du baril à son plus bas niveau de clôture en six ans, à 44,45 dollars.

Néanmoins, plusieurs grands groupes ont laissé entrevoir un tournant dans la production, dont l'américain Chevron, avec une réduction de cinq milliards de dollars de ses investissements 2015, annoncée vendredi.

A l'étranger, le géant français Total a également fait part d'une diminution de ses dépenses d'exploration l'an prochain, de 30%.

Les investisseurs assimilent aussi une première estimation mitigée du produit intérieur brut américain au quatrième trimestre 2014.

Selon le département du Commerce, la croissance a ralenti à 2,6% contre 5% le précédent trimestre, à cause d'une baisse des investissements, a souligné Matt Smith, de Schneider Electric.

Cependant, les dépenses de consommation ont bondi de 4,3% -- en grande partie grâce à une baisse des prix de l'essence... encore une fois, tous les chemins mènent à l'énergie !--, a-t-il tempéré.

Parmi les autres actualités sur le marché, le nouveau roi d'Arabie saoudite, Salmane, a confirmé à son poste le ministre du Pétrole, Ali Ben Ibrahim al-Nouaïmi, témoignant de la continuité de la politique pétrolière du pays.

Ryad est l'un des chefs de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui a contribué en novembre à la chute des prix du pétrole en maintenant inchangé son plafond de production.

jdy/jt/nas

CHEVRON

TOTAL







Commenter Le pétrole se stabilise à New York, le marché veut se rassurer sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite