Menu
RSS
A+ A A-

Corruption: Petrobras publie des résultats incomplets et chute en Bourse

prix-du-petrole rio de janeirorio de janeiro: Le géant pétrolier brésilien Petrobras a publié mercredi des résultats en berne pour le troisième trimestre 2014, sans évaluer les préjudices dérivés du vaste scandale de corruption qui l'éclabousse, entraînant son plongeon à la Bourse de Sao Paulo.
Dans un communiqué inhabituellement publié en pleine nuit, Petrobras a annoncé une chute de 9,07% de son bénéfice net au troisième trimestre par rapport au troisième trimestre 2013, à 3,087 milliards de réais (1,2 milliard de dollar.

Ce résultat est inférieur de 38% à celui du 2e trimestre 2014. De janvier à septembre, Petrobras a dégagé un bénéfice net de 13,4 milliards de réais, en baisse de 22% par rapport à la même période en 2013.

La compagnie attribue ce mauvais résultat à la détérioration de la production et de l'exploitation du pétrole sur la période, à la dévaluation du réal face au dollar et à la suspension des travaux pour la construction de deux raffineries.

Ce résultat préliminaire avait déjà été reporté à deux reprises en 2014. Il n'a toujours pas été validé par l'auditeur externe de Petrobras en raison du fait qu'il n'évalue pas, contrairement aux attentes du marché, le montant des détournements de fonds, pots-de-vins et surfacturations de travaux au sein du groupe visés par une retentissante enquête judiciaire.

La réaction du marché été immédiate. L'action Petrobras a plongé de plus de 8% peu après l'ouverture de la Bourse de Sao Paulo. Petrobras accentuait ses pertes en cours de séance, perdant 11,31% à 9,02 réais à 13H19 locales (15H19 GMT), entraînant dans sa chute l'indice Ibovespa de la Bourse de Sao Paulo (-1,93%).

La réaction du marché est rationnelle parce qu'on ne connaît pas exactement la valeur des actifs du géant étatique, a commenté à l'AFP l'analyste Eduardo Velho, chef économiste chez Invx Global.

Petrobras souligne dans son communiqué qu'il est impossible de calculer de façon correcte, complète et définitive les dépréciations d'actifs subies.

Le groupe réalise qu'il sera nécessaire de procéder à des ajustements de ses comptes pour introduire des modifications de la valeur de ses actifs fixes affectés par les contrats frauduleux passés (...), ajoute la compagnie.

Selon la police, les malversations au sein de Petrobras s'élèvent à près de quatre milliards de dollars en 10 ans.

- Appel de Dilma Rousseff -

Les opérateurs de marché estiment que la dépréciation d'actifs de la compagnie, liée directement ou indirectement au scandale, variera entre 10 et 20 milliards de dollars.

L'affaire Petrobras, qui fait trembler la coalition au pouvoir, a éclaté en pleine campagne électorale pour les élections présidentielle et législatives, à la suite des découvertes de l'enquête lava jato (karcher) sur un vaste réseau de blanchiment d'argent.

Les enquêteurs ont mis à jour l'existence d'un cartel de sous-traitants incluant les plus grandes entreprises de construction du pays, qui versait des dessous-de-table à certains directeurs de Petrobras pour obtenir de juteux contrats.

Une partie de ces pots-de-vin étaient reversés à des parlementaires, principalement de la coalition de gauche au pouvoir, dont les noms sont encore à ce jour couverts par le secret de l'enquête.

Trente neuf personnes au total, entrepreneurs de construction et ex-responsables du groupe pétrolier, sont actuellement poursuivies pour leur implication présumée. Plusieurs dizaines de politiciens pourraient également être visés.

Fin décembre, Petrobras a interdit provisoirement tout nouveau contrat avec les entreprises de construction accusées, dont les géants Odebrecht, Andrade Gutierrez et Camargo Correa.

Mardi, à la veille de la publication des résultats, la présidente Dilma Rousseff a plaidé en faveur de Petrobras et des entreprises impliquées dans les malversations.

Nous devons fermer la porte à la corruption et poursuivre les coupables, mais l'action de la justice ne peut pas être synonyme de destruction d'entreprises privées qui sont essentielles pour l'économie brésilienne, a déclaré la présidente lors de la première réunion ministérielle de son second mandat.

En pleine tourmente, Petrobras est par ailleurs sous la menace d'une dégradation de sa note d'investissement par les agences de notation. La compagnie cherche à renflouer sa trésorerie pour limiter ses besoins en financements extérieurs dans les prochains mois.

La présidente de Petrobras, Graça Foster a ainsi indiqué que la compagnie n'allait pas répercuter l'effondrement récent du prix du brut sur ses prix de vente d'essence et de diesel, ce qui dans la situation actuelle favorise exceptionnellement la trésorerie du groupe.

vel-jt-pal/nas

PETROBRAS - PETROLEO BRASILEIRO







Commenter Corruption: Petrobras publie des résultats incomplets et chute en Bourse


La Compagnie pétrolière Brésilienne PetroBras

L'action de Petrobras chute après des résultats jugés décevants au 3T

mardi 14 novembre 2017

Sao paulo: Les actions du groupe pétrolier brésilien Petrobras accusaient une baisse de plus de 6% à la bourse de Sao Paulo mardi, au lendemain de l'annonce de résultats très inférieurs aux attentes pour le troisième trimestre.


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière PetroBras

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite