Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte, en dépit d'une hausse des stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient nettement mercredi en fin d'échanges européens, soutenus par un accès de faiblesse de la monnaie américaine, en dépit de l'annonce d'une hausse spectaculaire des stocks d'essence la semaine dernière aux Etats-Unis.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 114,27 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, progressant de 1,74 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,10 dollar à 100,69 dollars.

Les cours du baril confortaient leurs gains, profitant d'un accès de faiblesse de la monnaie américaine qui rendait plus attractifs les achats de pétrole libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Le facteur le plus influent sur le marché est toujours les mouvements du dollar", observait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Les prix du pétrole hésitent, alternant baisses et rebond sur un marché volatil car, sur le plan des fondamentaux, "le tableau d'ensemble reste compliqué", expliquait-il.

Selon lui, "le marché est tiraillé entre les inquiétudes sur les dettes souveraines européennes, les craintes sur la demande américaine et un ralentissement de l'économie en Chine d'une part" et les incertitudes sur l'offre d'autre part, poursuivait M. Petersson.

Le marché décortiquait avec prudence les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), qui a fait état d'une hausse impressionnante de 3,8 millions de barils des stocks d'essence aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 20 mai, alors que les analystes tablaient sur une petite baisse.

Les stocks de brut ont également augmenté contre toute attente, de 600'000 barils. Seuls les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reculé de 2,0 millions de barils.

"Les statistiques du DoE s'avèrent mauvaises, avec une hausse totale des stocks de 6,8 millions de barils" sur l'ensemble des réserves pétrolières américaines, commentait Christophe Barret, de Crédit Agricole CIB, relevant que la demande d'essence était "particulièrement faible".

"Même si ces chiffres hebdomadaires ne sont pas très fiables en eux-mêmes, ils témoignent des premiers signes d'un ralentissement de la consommation américaine face à des prix élevés", observait-il.

L'état des réserves d'essence sera très surveillé dans les prochains jours, alors que le week-end à venir, allongé par un jour férié lundi (Memorial Day), marque traditionnellement aux Etats-Unis le début de la saison des grands déplacements estivaux en voiture.



Commenter Le brut remonte, en dépit d'une hausse des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite