Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole et Ukraine: rouble et Bourse de Moscou chutent

prix-du-petrole moscoumoscou: Le rouble et la Bourse de Moscou ont chuté lundi sous l'effet du regain de violences en Ukraine, qui font craindre aux investisseurs un durcissement des sanctions occidentales visant Moscou.
Vers 16H20 GMT, le dollar montait à 66,27 roubles contre 64,23 roubles vendredi soir et l'euro à 74,65 roubles contre 72,09 roubles. La monnaie russe a perdu 16% face au dollar depuis le début de l'année, après un effondrement de 41% en 2014.

A la Bourse de Moscou, l'indice RTS (libellé en dollars) a fini en dégringolade de 4,83%.

Si les marchés russes ont pâti d'un nouvel accès de faiblesse des cours du pétrole, qui représentent avec le gaz la majorité des revenus budgétaires de la Russie, ils ont surtout réagi à une escalade de la violence dans l'Est de l'Ukraine, selon les analystes d'Alfa Bank.

Après un week-end sanglant, avec notamment 30 morts dans la ville portuaire de Marioupol, une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU était convoquée lundi et une réunion des chefs de la diplomatie de l'UE jeudi.

Si les séparatistes gagnent du terrain, les Etats-Unis et l'Allemagne vont de nouveau plaider pour des sanctions plus fortes et plus larges, a estimé l'économiste Charles Robertson de Renaissance Capital.

D'ores et déjà, Barack Obama a promis d'accroître la pression sur la Russie, accusée par Kiev et Washington de soutenir militairement les séparatistes de l'Est de l'Ukraine.

Il n'est plus question d'un assouplissement des sanctions, mais à l'inverse on parle de durcissement, résume le journal russe Kommersant, qui cite des sources diplomatiques américaines évoquant une exclusion de la Russie du système interbancaire Swift.

Une telle décision, évoquée depuis des mois par la presse russe mais jamais appliquée, reviendrait à placer Russie et Etats-Unis au bord de la guerre, a estimé à Davos vendredi Andreï Kostine, directeur général de la banque publique VTB.

Les sanctions économiques ont déjà provoqué des fuites de capitaux de Russie record depuis la chute de l'URSS en 2014 à plus de 150 milliards de dollars.

L'effondrement de la monnaie s'est déjà traduit par une envolée des prix, le taux annuel d'inflation dépassant déjà 11%.

Les autorités russes ont déjà prévenu que la chute des cours du pétrole et les sanctions occidentales pourraient se traduire en 2015 par une chute du produit intérieur brut atteignant 5%.

gmo/kat/cmr

MOSCOW EXCHANGE MICEX-RTS OAO







Commenter Pétrole et Ukraine: rouble et Bourse de Moscou chutent


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite