Menu
RSS

Le pétrole recule encore à New York, dans un marché sous pression

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole, à des plus bas depuis presque six ans, poursuivaient leur repli lundi, après une brève tentative de rebond à l'ouverture, fragilisés par la victoire d'un parti anti-austérité en Grèce et des fondamentaux toujours baissiers.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars avançait de 15 cents à 45,44 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Le baril est tombé en cours d'échanges asiatiques jusqu'à 44,35 dollars, son niveau le plus faible depuis mi-mars 2009.

Le marché du brut peinait à reprendre de la vigueur, tiraillé entre l'espoir d'avoir trouvé un plancher après des mois de chute et des perspectives toujours moroses pour la demande énergétique face à l'abondance de l'offre.

Les courtiers s'inquiétaient en particulier de la victoire électorale, même largement anticipée, du parti de gauche radicale Syriza qui alimentait les craintes d'assister à une sortie de la Grèce de la zone euro, ajoutant un défi politique aux ennuis économiques de la région.

Les représentants de Syriza ont en effet été élus sur le rejet explicite des politiques de rigueur imposées par l'Union européenne (UE) à ses membres.

Mais il semble que des négociations sont possibles et le ton n'est pas aussi négatif qu'on l'aurait cru, a commenté Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Un dollar toujours très fort face aux autres grandes devises mondiales, dont l'euro, continuait aussi à peser sur le marché. Un billet vert élevé rend moins intéressants les achats de matières premières libellés dans cette monnaie pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le bout du tunnel était cependant envisagé par certains grands responsables du marché, a souligné Matt Smith, de Schneider Electric, citant des propos tenus dans la matinée par le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole Abdallah el-Badri, selon qui les prix du brut pourraient s'envoler jusqu'à 200 dollars dans le futur en cas d'investissements insuffisants dans le pétrole et le gaz.







Commenter Le pétrole recule encore à New York, dans un marché sous pression

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite