Menu
RSS
A+ A A-

Pakistan: la pénurie de pétrole risque d'affecter la note de crédit

prix-du-petrole islamabadislamabad: La pénurie de pétrole au Pakistan risque de plomber sa note de crédit en retardant la mise en oeuvre de réformes énergétiques cruciales exigées par ses bailleurs, y compris le FMI, a prévenu lundi l'agence d'évaluation financière Moody's.
Le pays des purs traverse la pire crise énergétique de son histoire moderne avec un rationnement du gaz naturel, des coupures de courant à répétition, dont l'une a affecté 80% du pays ce weekend, et une pénurie récente de pétrole ayant ulcéré l'industrie et les automobiliste.

Au Pakistan, le gouvernement vend l'électricité moins chère qu'il ne la paye. Plus les autorités vendent de l'électricité, produite en grande dans des centrales au fioul ou au gaz, plus elles s'endettent et moins elles peuvent rembourser les compagnies qui détiennent ces centrales.

Du coup, ces entreprises peinent à payer leur propre approvisionnement énergétique. La pénurie récente de pétrole a ainsi débuté lorsque l'entreprise publique PSO (Pakistan State Oil) manquait de fonds pour importer du brut au moment où la demande intérieure bondissait en raison de la baisse des cours mondiaux.

Pour résorber cette crise, le gouvernement a annoncé une hausse de ses importations de brut, mais sans régler ce problème structurel de dette circulaire, ce qui risque d'accroître la pression sur son budget et sa balance de paiement et donc sa solvabilité, souligne Moody's.

Et ce alors que le Fonds Monétaire international (FMI), qui a donné le feu vert en septembre 2013 à un plan d'aide triennal de 6,6 milliards de dollars, exige une série de réformes dans le secteur énergétique en échange de ses versement à Islamabad.

L'agence Moody's avait relevé, de négatif à stable, son évaluation du Pakistan en juillet en raison justement des premières réformes mises en oeuvre par le gouvernement, mais ce diagnostique pourrait changer si la déficit du pays se creuse pour tenter de régler à court terme la pénurie d'énergie.

ia-gl/ide

MOODY'S CORP.







Commenter Pakistan: la pénurie de pétrole risque d'affecter la note de crédit


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 24 juillet 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en hausse à New York après une promesse de …

New York: Les cours du pétrole progressaient à l'ouverture à New York lundi, l'Arabie saoudite ayant assuré vouloir limiter ses exportations à...

lundi 24 juillet 2017 à 14:36

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017 à 12:58

Le pétrole remonte, l'Arabie Saoudite limite ses exportation…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, l'Arabie saoudite ayant déclaré vouloir limiter ses exportations après la...

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite