Menu
RSS
A+ A A-

Pakistan: la pénurie de pétrole risque d'affecter la note de crédit

prix-du-petrole islamabadislamabad: La pénurie de pétrole au Pakistan risque de plomber sa note de crédit en retardant la mise en oeuvre de réformes énergétiques cruciales exigées par ses bailleurs, y compris le FMI, a prévenu lundi l'agence d'évaluation financière Moody's.
Le pays des purs traverse la pire crise énergétique de son histoire moderne avec un rationnement du gaz naturel, des coupures de courant à répétition, dont l'une a affecté 80% du pays ce weekend, et une pénurie récente de pétrole ayant ulcéré l'industrie et les automobiliste.

Au Pakistan, le gouvernement vend l'électricité moins chère qu'il ne la paye. Plus les autorités vendent de l'électricité, produite en grande dans des centrales au fioul ou au gaz, plus elles s'endettent et moins elles peuvent rembourser les compagnies qui détiennent ces centrales.

Du coup, ces entreprises peinent à payer leur propre approvisionnement énergétique. La pénurie récente de pétrole a ainsi débuté lorsque l'entreprise publique PSO (Pakistan State Oil) manquait de fonds pour importer du brut au moment où la demande intérieure bondissait en raison de la baisse des cours mondiaux.

Pour résorber cette crise, le gouvernement a annoncé une hausse de ses importations de brut, mais sans régler ce problème structurel de dette circulaire, ce qui risque d'accroître la pression sur son budget et sa balance de paiement et donc sa solvabilité, souligne Moody's.

Et ce alors que le Fonds Monétaire international (FMI), qui a donné le feu vert en septembre 2013 à un plan d'aide triennal de 6,6 milliards de dollars, exige une série de réformes dans le secteur énergétique en échange de ses versement à Islamabad.

L'agence Moody's avait relevé, de négatif à stable, son évaluation du Pakistan en juillet en raison justement des premières réformes mises en oeuvre par le gouvernement, mais ce diagnostique pourrait changer si la déficit du pays se creuse pour tenter de régler à court terme la pénurie d'énergie.

ia-gl/ide

MOODY'S CORP.







Commenter Pakistan: la pénurie de pétrole risque d'affecter la note de crédit


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite