Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole quasi stable avant la BCE et les stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient autour de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, avant une décision d'assouplissement monétaire attendue de la Banque centrale européenne (BCE) et l'annonce des stocks de brut américains qui devraient peser sur le marché.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 49,40 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 37 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 8 cents, à 47,86 dollars.

Hier, les cours ont trouvé du soutien dans des propos du chef économiste de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE), expliquaient les analystes de Commerzbank. Il suppose, comme nous, que la faiblesse actuelle des prix est temporaire et que les cours devraient rebondir au second semestre cette année. Le secrétaire général de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) a fait des commentaires similaires, poursuivait-on chez Commerzbank.

Après la clôture de mercredi toutefois, l'American Petroleum Institute - ou API, la principale fédération du secteur pétrolier aux États-Unis - a fait état d'une hausse de 5,7 millions de barils des stocks de brut américains la semaine dernière, ce qui a stoppé la progression des cours, avant la publication des statistiques officielles sur le sujet par le département américain de l'Énergie (DoE) à 15H30 GMT.

D'après les analystes interrogés par l'agence Bloomberg, ces stocks pourraient avoir augmenté de 2,7 millions de barils, à 390,5 millions de barils. Avant la publication de ces données toujours très attendues, les experts et les traders auront pris connaissance des décisions de la Banque centrale européenne (BCE), qui devrait annoncer des rachats massifs d'actifs comprenant des obligations d'État pour doper l'économie de la zone euro.

La BCE publiera un communiqué sur ses taux d'intérêt à 12H45 GMT, puis son président Mario Draghi tiendra une conférence de presse à partir de 13H30 GMT.

Si la BCE annonce un programme de QE (assouplissement quantitatif, NDLR), l'euro faiblira, avec un effet baissier sur le pétrole puisque (l'affaiblissement de la monnaie unique) rendra plus onéreux pour les pays européens les achats d'or noir libellés en dollar, prévenait Daniel Ang, analyste de Phillip Futures, tout en ajoutant que sur le long terme, une relance économique de la zone euro aiderait à améliorer la demande en brut.

Les craintes pesant sur l'économie européenne, ainsi que sur la croissance chinoise, ont participé du plongeon des cours du brut qui ont dévissé de quelque 60% depuis le mois de juin. En cause également, une offre surabondante, en partie causée par la révolution du pétrole de schiste aux États-Unis et par la volonté des pays du Golfe de conserver leurs parts de marché, quitte à réduire leurs profits.

Mercredi, le ministre irakien du Pétrole, Adel Abdel Mehdi, a souligné néanmoins que des initiatives étaient en cours pour tenter d'obtenir une baisse de la production. Le Venezuela mène de grands efforts (...) et il y a des contacts impliquant la Russie et l'Opep pour essayer de réduire la production, a-t-il ajouté.

En novembre, le cartel, au sein duquel l'Arabie Saoudite est très influente, avait décidé de ne pas réduire son plafond de production journalier, ce qui avait accéléré la dégringolade des cours.

bur-pn/acd/mcj

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole quasi stable avant la BCE et les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite