Menu
RSS
A+ A A-

Baisse des taux au Canada pour contrer la chute du pétrole

prix-du-petrole ottawaottawa: La chute des prix du pétrole frappe le Canada de plein fouet et la banque centrale a réduit mercredi ses taux directeurs pour tenter de tirer la croissance par la consommation et les exportations.
La baisse d'un quart de point, à 0,75%, du principal taux directeur de la banque centrale, premier mouvement sur les taux depuis septembre 2010, vise à donner de l'oxygène a l'économie quand il y a encore six mois les banques d'affaires ou même les organisations internationales pronostiquaient une remontée des taux d'intérêts.

Mais l'économie canadienne est largement dépendante de la production de pétrole des sables bitumineux de l'Alberta (Ouest) et le plongeon du brut sur les marchés mondiaux a changé la donne. Comme le résume la banque centrale canadienne, la chute marquée des prix du pétrole va avoir une incidence négative sur la croissance et l'inflation

Ce nouvel environnement a poussé l'institut d'émission à revoir en baisse ses prévisions de croissance pour 2015 à 2,1%. Sa précédente estimation à l'automne était de 2,4% pour cette année. Cette révision est même plus sévère que celle donnée mardi par le FMI qui tablait sur une croissance du PIB de 2,3% et de seulement 2,1% en 2016.

Le scénario n'est pas partagé par la banque centrale qui promet une reprise en 2016 (+2,4%) grâce à la baisse du prix de l'argent qui favorisera la consommation, les exportations et les investissements des entreprises.

La banque centrale fait le pari que les prix du pétrole vont rebondir légèrement avec ses prévisions basées sur un baril de brut à 60 dollars en moyenne pour les deux prochaines années, a estimé son gouverneur Stephen Poloz. Si c'est nettement au-dessus du cours du brut mercredi (autour de 47,60 dollars), la banque centrale croit néanmoins qu'à moyen terme, les cours du brut seront probablement plus élevés.

- Dépréciation de la monnaie -

Le pétrole c'est environ 3% du PIB (...) et 14% de nos exportations, a rappelé la semaine dernière Timothy Lane, sous-gouverneur de la banque centrale, pour illustrer les risques encourus par le recul actuel du pétrole.

Pour prendre le relais du secteur pétrolier, la recette des responsables monétaires est un mélange de crédits moins chers et la dépréciation de la monnaie.

La baisse des carburants à la pompe va donner plus de pouvoir d'achat aux consommateurs et va réduire les tensions inflationnistes dans les prochains mois. L'objectif des 2% d'inflation de la banque centrale sera respecté à très court terme, en revanche par la suite les prix à la consommation risquent de subir les répercussions de la dépréciation du dollar canadien, a prévenu l'institut d'émission.

La monnaie a perdu 12% de sa valeur depuis l'été face à la devise américaine, un mouvement favorable pour les exportateurs canadiens, d'autant que le premier partenaire commercial, le voisin américain, a une économie plus dynamique.

Outre la consommation et les exportations, la baisse du prix de l'argent va aussi stimuler les investissements des entreprises et l'emploi, et donc au final à la consommation grâce à une meilleure distribution des revenus.

Mais quelques grains de sable pourraient venir gripper ce cercle vertueux car, a prévenu la banque centrale, il existe une incertitude considérable quant au rythme de matérialisation de ces facteurs successifs.

Face à ces risques, le changement surprise de politique monétaire permet de donner une relative garantie, a estimé Peter Buchanan, économiste de la banque CIBC. Une inflexion de la politique monétaire saluée également par la bourse de Toronto qui gagnait plus de 2% à mi-séance.

mbr/jld/az

CIBC - CANADIAN IMPERIAL BANK OF COMMERCE







Commenter Baisse des taux au Canada pour contrer la chute du pétrole


Le pétrole au Canada / Québec


vendredi 28 juillet 2017

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

mardi 13 juin 2017

Pied-de-nez des pétroliers canadiens à Justin Trudeau

Montréal: Les compagnies pétrolières ont prévu mardi d'augmenter fortement leur production au Canada, véritable pied-de-nez au Premier ministre Justin Trudeau qui a...

mardi 13 juin 2017

Canada: production de pétrole en hausse de 32% d'ici 2030

Montréal: La production canadienne de pétrole devrait être de 5,1 millions de barils par jour d'ici 2030, soit 32% de plus que...


- Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

L'oléoduc Keystone XL pour sortir le pétrole du Canada vers les Etats-Uni…

vendredi 24 mars 2017

Washington: En donnant son feu vert à la construction de l'oléoduc Keystone XL, le président Donald Trump ouvre les vannes à l'approvisionnement du pétrole canadien, extrait des sables bitumineux de l'Alberta (ouest).

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite