Menu
RSS
A+ A A-

Total pourrait se retirer des travaux de prospection d'hydrocarbures au large de Chypre

prix-du-petrole nicosienicosie: Total devrait abandonner ses travaux de prospection de gaz et de pétrole au large de Chypre car la compagnie pétrolière française n'a pas trouvé de cible importante pour entreprendre des forages d'essai, a déclaré mercredi le ministre chypriote de l'Energie, George Lakkotrypis.
Total n'a pas trouvé de structure ou cible géologique pour poursuivre ses obligations, a dit le ministre à la radio publique chypriote. Une décision définitive sera prise la semaine prochaine, en raison d'obligations contractuelles, a-t-il ajouté.

Dans une réaction écrite transmise à l'AFP, le géant pétrolier et gazier a confirmé avoir récemment achevé les sondages géologiques, géochimiques et géophysiques des blocs 10 et 11, sans avoir pu identifier de cibles de forage potentielles.

Total est actuellement en discussion avec les autorités locales sur un potentiel programme de travaux d'exploration additionnels dans la zone, a-t-il ajouté.

Selon le ministre chypriote de l'Energie, la décision de Total de réduire ses pertes est motivée par des considérations de viabilité commerciale et non par les tentatives d'Ankara d'empêcher l'exploration d'hydrocarbures au large de l'île, dont le tiers nord est occupé par la Turquie.

La Turquie s'oppose à l'exploitation de gisements gaziers ou pétroliers par le gouvernement chypriote-grec de la République de Chypre avant tout accord de paix, réclamant que les Chypriotes-turcs bénéficient des retombées de ces richesses.

Ankara avait envoyé un bateau en octobre pour sonder les fonds marins dans la zone économique exclusive (ZEE) de la République de Chypre au sud-est de l'île, près d'un secteur où Nicosie a autorisé le consortium italo-coréen Eni-Kogas à mener des explorations.

Nicosie avait alors suspendu les négociations de paix relancées huit mois plus tôt sous l'égide de l'ONU.

Eni-Kogas, qui a identifié six gisements potentiels dans son secteur, n'a pas trouvé de quantités importantes de gaz au cours des forages de prospection préliminaire et devait poursuivre ses travaux d'exploration, avait annoncé le ministre de l'Energie chypriote il y a un mois.

Chypre ambitionne de devenir une plate-forme gazière régionale depuis la découverte en 2011 par la compagnie américaine Noble de gaz dans le champ Aphrodite, au sud-est de l'île méditerranéenne. Selon les estimations, les réserves de ce champ atteindraient entre 100 et 170 milliards de m3 de gaz.

Chypre envisage de construire une usine de gaz naturel liquéfié à Vassiliko, près de la ville côtière de Limassol (sud), qui lui permettrait d'exporter par mer vers l'Asie et l'Europe.

Le gouvernement a confié à Noble et ses deux partenaires israéliens Delek et Avner, ainsi qu'à Total, les études de faisabilité pour une telle usine.

Mais il semble à présent que les réserves ne soient pas suffisantes pour un tel projet.

Chypre espère pouvoir exporter son gaz, et peut-être du pétrole, à partir de 2022.

cc-mpa/gib

TOTAL







Commenter Total pourrait se retirer des travaux de prospection d'hydrocarbures au large de Chypre


La Compagnie pétrolière française Total

Total va évaluer le potentiel pétrolier au large de la Guinée

lundi 09 octobre 2017

Paris: Total et les autorités guinéennes ont annoncé lundi que le groupe pétrolier et gazier français allait évaluer le potentiel en hydrocarbures au large de la Guinée.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite