Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse en l'absence de signes sur une réduction de l'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse jeudi en fin d'échanges européens, après être brièvement repassés au dessus de la barre des 50 dollars, toujours plombés par des fondamentaux de marché baissiers.
Vers 17H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 48,35 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 34 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 80 cents à 47,68 dollars.

Les cours du pétrole ont tenté de se stabiliser jeudi, repassant même au dessus de la barre des 50 dollars le baril en début d'après-midi, à 50,62 dollars pour le Brent et 51,27 dollars pour le WTI.

Les marchés du pétrole ont profité du manque d'attention des opérateurs (occupés par la montée fulgurante du franc suisse face à l'euro et au dollar, ndlr), pour renouer avec la barre des 50 dollars le baril, notait Alastair McCaig, analyste chez IG.

L'expiration du contrat à terme de Brent pour livraison en février jeudi pourrait également expliquer la légère hausse des cours, notait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, alors que les opérateurs de marché attachent plus d'attention au contrat du mois de mars.

Mais, il serait illusoire de voir dans le récent sursaut un changement durable de direction du marché. La borne des 40 dollars a toutes les chances d'être atteinte au cours du premier trimestre, et peut-être même plus rapidement qu'on ne l'anticipe, estimait M. Dembik.

Les fondamentaux du marché du pétrole n'ont pas changé, il y a toujours plus d'offre que de demande, notait-on chez PVM.

Dans son rapport mensuel jeudi l'Organisation mondiale des pays exportateur de pétrole (Opep) a d'ailleurs souligné que l'offre de brut risquait de rester structurellement excédentaire en 2015, même si les prix bas du pétrole devraient favoriser un léger rebond de la demande.

Le cartel table sur une augmentation de 1,15 million de barils par jour (mbj) de la demande de pétrole, une hausse qui sera contrebalancée par la production des pays hors Opep, dont l'offre devrait encore croître de 1,28 mbj en 2015, selon l'organisation.

Aux États-Unis, le département américain de l'Énergie (DoE) a fait état mercredi d'un bond des réserves de brut de 5,4 millions de barils lors de la semaine achevée le 9 janvier.

Il s'agit du plus haut niveau atteint par ces réserves aux États-Unis depuis au moins 80 ans pour cette époque de l'année, selon le DoE.

S'ajoute à cela les annonces d'un représentant du gouvernement régional de Kirkouk disant que la province se prépare à doubler sa production dans les prochaines semaines à 300.000 barils bar jour (bj), selon les experts de Commerzbank.







Commenter Le pétrole baisse en l'absence de signes sur une réduction de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 janvier 2018 à 20:59

Le pétrole fait une pause après une rapide envolée

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse mardi après avoir atteint leur plus haut niveau...

mardi 16 janvier 2018 à 18:46

L'Algérien Sonatrach va raffiner une partie de son brut à l…

in amenas (algérie): Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin...

mardi 16 janvier 2018 à 18:05

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets la veille, entraînant des prises...

mardi 16 janvier 2018 à 17:45

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

mardi 16 janvier 2018 à 15:21

Le pétrole new-yorkais ouvre en baisse après être monté au p…

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture mardi après être monté la veille à son...

mardi 16 janvier 2018 à 12:38

Le pétrole affaibli par une remontée du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts depuis trois...

mardi 16 janvier 2018 à 03:34

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mardi matin en Asie, le Brent refluant après avoir enfoncé lundi la barre...

lundi 15 janvier 2018 à 19:20

Le pétrole new-yorkais toujours au plus haut depuis fin 2014

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a inscrit lundi à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014...

lundi 15 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole monte avec la faiblesse du dollar

Londres: Les cours du pétrole repoussaient lundi en fin d'échanges européens leurs plus hauts depuis plus de trois ans notamment grâce à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite