Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa chute, la crise en zone euro inquiète le marché

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur chute lundi en fin d'échanges européens, pénalisés par un net renchérissement du dollar face à un euro affaibli par la crise des dettes européennes, tandis qu'un mauvais indicateur chinois renforçait les inquiétudes sur la demande.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 109,38 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, lâchant 3,01 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, chutait de 3,15 dollars à 96,95 dollars.

Les cours du baril continuaient de pâtir de la hausse du dollar, sur fond d'exacerbation de la crise des dettes souveraines en zone euro.

"Les inquiétudes sur le sort de la Grèce sont réapparues et font dégringoler l'euro. Cette faiblesse de l'euro va maintenir la pression sur les prix du pétrole", en particulier si la devise s'attarde en-dessous de 1,40 dollar pour un euro, expliquait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

La monnaie unique européenne est momentanément tombée lundi sous le seuil de 1,40 dollar pour la première fois depuis plus de deux mois, alors que le marché redoute de voir la Grèce contrainte d'accepter une restructuration de sa dette.

Le gouvernement grec a peaufiné lundi un nouveau plan de redressement économique, combinant accélération des privatisations et regain de rigueur, pour éviter un tel scénario mais sans sembler convaincre les investisseurs.

Le renchérissement du dollar face à un euro affaibli rendait bien moins attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs détenant d'autres devises.

Par ailleurs, des inquiétudes persistantes sur la solidité de la demande énergétique mondiale continuaient de hanter le marché.

"L'hypothèse d'une tempête sur les marchés cet été s'étoffe, alors que les indicateurs économiques américains se contredisent, et que la Chine semble se diriger vers de nouveaux resserrements monétaires au risque de freiner son élan économique", observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Selon l'indice PMI publié lundi par la banque HSBC, la croissance de l'activité manufacturière chinoise a ralenti en mai à un plus bas depuis 10 mois, un ralentissement propre à affecter la demande énergétique de la Chine, deuxième consommateur de pétrole brut dans le monde.

Outre la crise des dettes souveraines, la santé économique de la zone euro n'était pas non plus pour rassurer les opérateurs: la croissance de l'activité privée dans la région a nettement ralenti en mai, selon l'indice des directeurs d'achats (PMI) publié lundi, tombé à son plus bas niveau depuis sept mois.

Enfin, l'éruption du volcan islandais Grimsvötn, dont le lourd nuage de cendres était susceptible de perturber le trafic aérien européen, renforçait encore la prudence des marchés pétroliers.

"Cela représente un risque supplémentaire pour la demande (de pétrole). On se souvient du chaos de l'an passé" après l'éruption de l'Eyjafjöll qui avait paralysé le ciel européen en avril et mai 2010, relevait M. Jakob.



Commenter Le brut poursuit sa chute, la crise en zone euro inquiète le marché


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite