Menu
RSS
A+ A A-

Chute des cours du pétrole: le patron de la 1ère banque russe craint une crise bancaire majeure

prix-du-petrole moscoumoscou: Le patron de la première banque publique russe Sberbank, Guerman Gref, a averti mercredi que le pays risquait une crise majeure de son secteur bancaire si les cours du pétrole se maintenaient aux niveaux où ils ont chuté ces derniers jours.
Il est déjà évident que la crise bancaire sera majeure à un tel cours, de 43-45 dollars le baril, s'il se maintient toute l'année, a dit cet ancien ministre de l'Economie, cité par l'agence publique Ria-Novosti.

Il a estimé à 3.000 milliards de roubles (38,4 milliards d'euros) les réserves que devraient alors constituer les banques russes pour se protéger. Combien de banques pourront supporter un tel montant' s'est-il interrogé.

La chute vertigineuse depuis l'été des cours du pétrole, qui représente avec le gaz la majorité des revenus budgétaires de la Russie, a fait couler le rouble, déjà fragilisé par la crise ukrainienne. Les autorités ont prévenu qu'un baril durablement sous les 60 dollars se traduirait par une lourde récession et un important déficit budgétaire pour le pays.

Considéré comme un membre influent du clan libéral de l'équipe économique de Vladimir Poutine, M. Gref s'est montré particulièrement alarmiste ces derniers mois. En octobre, il avait publiquement comparé l'état actuel de l'économie russe et celui de l'URSS en fin de vie, qui faisait face à la fois à des prix du pétrole très élevés et à d'importants problèmes structurels.

Il s'est de nouveau montré critique mercredi, affirmant que le gouvernement n'avait pas de cap de politique économique et réclamant un changement radical de politique économique.

Le secteur bancaire russe est particulièrement fragile actuellement, coupé des marchés occidentaux par les sanctions liées à la crise ukrainienne et confronté à un coût du crédit qui a fortement augmenté en raison de la hausse du taux directeur décidée par la banque centrale pour défendre le rouble.

Après l'effondrement du rouble à la mi-décembre, le gouvernement a adopté en catastrophe un plan de recapitalisation du secteur de 1.000 milliards de roubles (12,8 milliards d'euros). Ses bénéficiaires doivent être connus dans les jours à venir.

Dès la fin décembre, l'Etat a renfloué les numéro deux et trois du secteur bancaire, VTB et Gazprombank, pour les protéger des sanctions et les aider notamment à financer les projets d'infrastructures.

gmo/tbm/mml

SBERBANK ROSSII OAO

VTB BANK







Commenter Chute des cours du pétrole: le patron de la 1ère banque russe craint une crise bancaire majeure


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite