Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole s'installe sous les 50 dollars le baril à New York, avant les stocks américains

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York ont ouvert en baisse mardi, s'installant sous le seuil psychologique des 50 dollars le baril dans un marché frileux à la veille de chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine en brut.
Vers 14H10 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février perdait 95 cents à 49,09 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il a même atteint plus tôt, en cours d'échanges électroniques, son plus bas niveau depuis le 27 avril 2009, à 48,49 dollars le baril.

Les cours de la référence américaine de brut s'étaient effondrés la veille en cours de séance sous les 50 dollars pour la première fois depuis presque 6 ans avant de finir légèrement au-dessus de ce niveau très surveillé. Ils ont perdu plus de la moitié de leur valeur en à peine quelques mois -depuis juin-, victimes à la fois d'une offre surabondante, de craintes au sujet d'une demande en panne et d'un dollar fort, suscitant l'angoisse sur les marchés financiers.

Et l'on s'attend à ce que les prix glissent encore plus loin, a noté Carl Larry, de Frost & Sullivan. S'ils passent sous la barre des 48 dollars aujourd'hui, je ne serais pas surpris qu'ils touchent très vite les 46 dollars, a-t-il prévenu.

Le marché américain se prépare, selon l'expert, à quelques échéances clefs cette semaine, dont la sortie mercredi vers 15H30 GMT des statistiques du département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Une baisse des réserves seraient perçues comme un bon signe pour la demande du premier consommateur mondial de brut.

Mais, en dépit de l'arrivée du froid et d'un besoin croissant en fioul de chauffage, on s'attend à voir une progression générale des stocks que ce soit pour le pétrole brut ou les produits raffinés, a estimé Matt Smith, de Schneider Electric.

A l'échelle mondiale, l'offre surabondante ne devrait pas commencer à se réduire avant la deuxième moitié 2015, d'après plusieurs analystes.

Selon les principales agences d'énergie, le surplus de pétrole sur les marchés mondiaux dans la première moitié 2015 sera approximativement autour de 1,5 millions de barils par jour (mb/j), à moins que la production ne se réduise, mais aucun signe de va en ce sens pour le moment, ont précisé les analystes de Commerzbank.

Sur le front de la demande, les opérateurs américains scrutaient la parution vendredi d'un rapport mensuel sur les créations d'emploi et le chômage aux Etats-Unis pour le mois de décembre, à la recherche d'indices sur la santé économique du pays et sur ses besoins en or noir.







Commenter Le pétrole s'installe sous les 50 dollars le baril à New York, avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite