Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le brut chute à de nouveaux plus bas en plus de cinq ans et demi

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur spirale baissière mardi en cours d'échanges européens, atteignant de nouveaux plus bas en cinq ans et demi, victimes de la surabondance d'offre d'or noir sur le marché.
Vers 11H40 GMT (12H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 52,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,05 dollar par rapport à la clôture de lundi. Vers 09H40, le baril de Brent est tombé à son plus bas niveau depuis le 1er mai 2009, à 51,23 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 98 cents à 49,06 dollars. Vers 09H40, la référence américaine du brut a atteint son plus bas niveau depuis le 27 avril 2009, à 48,49 dollars le baril.

"Les cours du pétrole ont commencé la nouvelle année de manière désastreuse", commentaient les analystes de Commerzbank.

Le baril de WTI est passé sous la barre des 50 dollars lundi, et la référence du brut européenne s'approchait également de ce seuil pendant les échanges européens mardi.

Les cours sont toujours lestés par une offre surabondante qui ne devrait pas commencer à se réduire avant la deuxième moitié 2015, d'après plusieurs analystes.

"Selon les principales agences d'énergie, le surplus de pétrole sur les marchés mondiaux dans la première moitié 2015 sera approximativement autour de 1,5 millions de barils par jour (mb/j), à moins que la production ne se réduise, mais aucun signe de va en ce sens pour le moment", précisaient les analystes de Commerzbank.

"Tout semble indiquer qu'il y a toujours un excédent d'offre dans les marchés et ces vues ont été renforcées après les récentes annonces sur l'augmentation de la production en Irak et en Russie", soulignait Jameel Ahmad, analyste chez FXTM.

Les exportations irakiennes de pétrole ont atteint en décembre leur plus haut niveau depuis des décennies, et la production de pétrole en Russie a également atteint des niveaux record en décembre.

"Il y a peu de raisons de croire pour le moment que la chute des prix du pétrole va s'arrêter", notaient les analystes de Commerzbank.

L'Arabie saoudite a d'ailleurs encore réduit ses prix de ventes officiels pour livraisons en février vers l'Europe et les États-Unis, selon plusieurs analystes. "Les différentiels des prix des exportations vers l'Europe ont été baissé à leur plus bas niveaux en plusieurs années, effaçant largement les augmentations de ces derniers mois", notaient les analystes de JBC Energy.

"D'autres pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) vont certainement faire de même," notait-on chez Commerzbank.

Les analystes soulignaient toutefois que la réduction faites aux consommateurs asiatiques avait été amoindrie, même si elle restait conséquente.

Par ailleurs, les inquiétudes sur l'avenir de la Grèce dans la zone euro à l'approche des élections législatives anticipées, pour lesquelles le parti anti-austérité Syriza part favori renforçaient la tendance baissière sur le marché du pétrole.



Commenter Pétrole: le brut chute à de nouveaux plus bas en plus de cinq ans et demi


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite