Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York sur fond de craintes sur l'activité mondiale

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York pour leur première séance de 2015, alors qu'une série d'indicateurs manufacturiers renforçaient les préoccupations sur la demande mondiale.
Vers 14H00 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février perdait 51 cents à 52,66 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à de nouveaux plus bas depuis début mai 2009.

Le tableau est toujours noir pour le pétrole dans le monde, avec beaucoup de signes de faiblesse en Europe, en Chine et toujours en Russie, a souligné Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Dans la zone euro, le secteur manufacturier a connu une progression quasi-nulle en décembre dans la zone euro ce qui laisse craindre une croissance au point mort pour le dernier trimestre de l'année 2014, selon un indice publié vendredi par le cabinet Markit, l'activité s'étant plus contractée que prévu en France.

En Chine, l'activité manufacturière a également déçu en décembre, selon un indicateur officiel, avec un ralentissement à son plus faible rythme de croissance de l'année 2014, en raison de la faiblesse de la demande, ce qui confirme la conjoncture maussade dans la deuxième économie mondiale.

Dans ce contexte, l'économie américaine semble certes solide, mais (le pétrole) est un bien pour lequel le marché est mondial, a rappelé Carl Larry. Les prix semblent toujours tenter d'atteindre un plancher.

La baisse des prix continue après une année 2014 qui a vu leur pire baisse depuis 2008, avec une chute de quelque 46% à New York, en grande partie à cause d'une offre mondiale surabondante.

Ce déclin s'est accentué après novembre, date à laquelle l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu inchangé son plafond de production, à 30 millions de barils par jour.

Le marché enregistrait par ailleurs une volatilité importante vendredi, au lendemain d'une fermeture des marchés pour le Nouvel An, dans des échanges qui restaient assez réduits.

Cela ne fait que quelques heures que les cours sont retombés en territoire négatif, alors qu'ils montaient jusqu'à sept heures du matin (12h00 GMT), a souligné Bob Yawger de Mizuho Securities, liant ce retournement à de nouvelles inquiétudes sur l'attitude de l'Opep.

Au sein du cartel, la production en Irak a atteint son plus haut niveau depuis 1980 à 2,94 millions de barils par jour (mbj), ont notamment constaté les analystes de PVM.

Hors de l'Opep, le sultanat d'Oman a annoncé jeudi un budget 2015 en déficit de 6,47 milliards de dollars, témoignant de l'impact de l'effondrement des cours du brut sur ce pays pétrolier du Golfe.

jdy/jld/nas

MARKIT







Commenter Le pétrole baisse à New York sur fond de craintes sur l'activité mondiale

Commentaires   

+1 #3 Lartilleux 02-01-2015 20:49
allez encore un effort ...baisse baisse baril , qu'on puisse enfin acheter du bon pain..., ce que j ai payé en moins à la pompe du fait que le baril baisse m a permis de l'investir chez les commerçants... !!! dites le au gouvernements , je pourrais leur donner un cours d 'economie !
0 #2 Wind 02-01-2015 16:36
Tout à fait, que la vie devienne abordable enfin
+1 #1 Lartilleux 02-01-2015 15:53
....tant mieux que ça baisse , l 'etat français vient d'augmenter le diesel de 4 cts d'euros ! ils sont completement à l'opposé de ce qu'il faudrait faire..., laisser le pouvoir d'achat au peuple ! please !!!


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite