Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole achève sa pire année depuis 2008 sur une nouvelle baisse

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont achevé mercredi la dernière séance de 2014 sur une nouvelle baisse après avoir connu leur pire année depuis 2008, plombés par une offre mondiale en or noir surabondante et des perspectives de demande moroses.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février a cédé 85 cents à 53,27 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit un plus bas en clôture depuis le 1er mai 2009.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 57,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), retrouvant des niveaux inédits en clôture depuis cinq ans et demi également et affichant une baisse de 48% sur l'année.

Cette ultime chute des prix est une fin tout à fait adaptée à l'année qui vient de se dérouler, a estimé James Williams, expert en énergie de WTRG Economics.

Déstabilisant les marchés financiers et les économies de nombreux pays producteurs comme le Venezuela ou la Russie, les prix du pétrole coté ont décroché d'environ 46% sur l'année, enregistrant leur plus fort recul depuis 2008, lorsqu'ils avaient plongé de plus de 53%, en pleine crise financière.

Et l'on s'attend à ce que les cours glissent encore plus bas l'an prochain, au moins jusqu'à la mi-2015, a estimé l'analyste, évoquant un recul probable d'encore 10 dollars. En effet, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), soucieuse de garder des parts de marché, ne devrait pas diminuer son plafond de production, fixé actuellement à 30 millions de barils par jour au moins jusqu'à l'été, a-t-il estimé.

D'autre part, la production américaine devrait continuer à progresser, portée par les investissements passés des entreprises pétrolières qui commenceront à porter leurs fruits, a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

A plus de 9 millions de barils par jour (mbj), la production de brut des Etats-Unis se situe à des niveaux records depuis plus de trente ans.

Et c'est aussi le cas désormais pour la production d'essence et de produits distillés, sur une base hebdomadaire, a relevé M. Lipow, se référant à un rapport sur l'offre hebdomadaire en brut des Etats-Unis publié par le département de l'Energie américain (DoE) mercredi.

En effet, quelques 10,2 mbj d'essence ont été produits au cours de la semaine achevée le 26 décembre et quelque 5,3 mbj pour les produits distillés, soit un sommet jamais atteint depuis au moins 1982, lorsque le ministère a commencé la parution de ces statistiques hebdomadaires.

L'annonce d'autre part mercredi d'un nouveau bond des stocks de brut à Cushing, un terminal pétrolier clef dans l'Oklahoma (centre-sud) dont les réserves servent de référence aux prix du WTI, à 30,8 millions de barils, a jeté un nouveau froid sur les marchés pour cette dernière séance de l'année.

Cela montre un envol de 66% des réserves de Cushing depuis début octobre, a souligné M. Lipow, soulignant la persistance d'une situation de surplus de l'offre au sein du premier consommateur mondial de brut, malgré la chute des prix.



Commenter Le pétrole achève sa pire année depuis 2008 sur une nouvelle baisse


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite