Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole replonge à des plus bas depuis 2009 à New York et à Londres

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont fini à leur plus bas niveau depuis cinq ans et demi lundi à New York, dans un marché assommé par des craintes sur la surabondance de l'offre mondiale en brut face à des perspectives de demande moroses.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février a perdu 1,12 dollar, pour s'établir à 53,61 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit son plus bas niveau en clôture depuis début mai 2009.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 57,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), à son plus bas depuis le 13 mai 2009, en baisse de 57 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Après avoir tenté de se stabiliser depuis la mi-décembre, les cours du brut ont replongé vers de nouveaux tréfonds en ce début de semaine, dans un contexte de vives inquiétudes sur la situation du marché en 2015.

C'est toujours la même chose, le surplus d'or noir attendu par rapport à la demande continue à plomber les prix, a expliqué John Kilduff, de Again Capital.

Des troubles au sein d'un important terminal pétrolier libyen, Al Sedra (est) dont des réservoirs ont pris feu à la suite de frappes de milices islamistes, dans le cadre d'affrontements contre des forces gouvernementales dans cette zone, avaient pourtant aidé les cours à ouvrir dans le vert.

Mais la remontée des violences en Libye, un pays producteur essentiel en Afrique du Nord, n'est pas un facteur assez puissant pour soutenir les prix face à des fondamentaux de plus en plus baissiers, a jugé M. Kilduff.

Aux Etats-Unis notamment, où l'explosion de la production liée à l'essor de l'exploitation du schiste s'est traduite cette année par un bond à des niveaux inédits depuis plus de 30 ans, les analystes anticipaient un nouveau gonflement de l'offre, avant des chiffres hebdomadaires sur les stocks mercredi.

Plus on se rapproche de ce rapport, plus les investisseurs se préparent à des chiffres clairement négatifs pour les prix, tout comme la semaine dernière, a remarqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Les réserves de brut avaient gonflé contre toute attente de 7,3 millions de barils à 387,20 millions, lors de la semaine achevée le 19 décembre, les stocks d'essence et de produits distillés enregistrant également des sursauts inattendus.

A l'heure où la demande en produits pétroliers est généralement forte, en raison du froid, ces chiffres sont très inhabituels, a noté M. Yawger.

Du côté de la demande, la situation n'était pas plus souriante, notaient aussi les analystes, alors que les signes d'entrée en récession se multipliaient en Russie, avec un premier recul de son économie depuis 2009 en novembre en glissement annuel, et que l'instabilité politique grecque revenait sur le devant de la scène, menaçant la stabilité de la monnaie unique européenne.

ppa/jld/pb

MIZUHO FINANCIAL GROUP







Commenter Le pétrole replonge à des plus bas depuis 2009 à New York et à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 18 janvier 2018 à 12:51

Opep: l'offre américaine sera plus importante que prévu cett…

Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a une nouvelle fois fait état jeudi d'un rééquilibrage du marché mais revu à...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:08

Le pétrole stable avant les stocks américains et le rapport …

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens dans un marché attentiste avant le rapport hebdomadaire du Département...

jeudi 18 janvier 2018 à 11:35

Pétrole: l'Irak signe avec BP pour développer les champs de …

Kirkouk (irak): L'Irak a signé jeudi un contrat avec le géant pétrolier britannique BP pour développer la production de pétrole, que Bagdad...

jeudi 18 janvier 2018 à 06:45

Le pétrole continue de monter en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter jeudi en Asie, favorisés par des estimations jugées positives sur les stocks de brut...

mercredi 17 janvier 2018 à 21:21

Le pétrole soutenu à New York par la vague de froid frappant…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé en légère hausse mercredi, profitant des effets d'une vague de froid qui...

mercredi 17 janvier 2018 à 18:44

"Pétrole contre nourriture": la condamnation de To…

Paris: Sanction d'une "corruption" ou un "jugement moral"? La Cour de cassation a examiné mercredi le recours du pétrolier Total, condamné en...

mercredi 17 janvier 2018 à 18:09

Le pétrole se reprend dans un marché hésitant face à la prod…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens dans un marché proche de ses récents sommets mais qui peine...

mercredi 17 janvier 2018 à 15:31

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production augment…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture mercredi, dans un marché hésitant sur la direction à suivre après...

mercredi 17 janvier 2018 à 12:24

Le pétrole recule, le spectre de la production américaine re…

Londres: Les prix du pétrole reculaient encore mercredi en cours d'échanges européens alors que les marchés s'inquiètent de voir la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite