Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole oscille autour de l'équilibre toujours plombé par un excédent d'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole oscillaient faiblement autour de l'équilibre en fin d'échanges européens, aidés par les combats menés dans la région du Croissant pétrolier en Libye qui affectent les réserves de pétrole du pays, mais l'offre abondante plombait toujours les marchés.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 59,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 28 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 11 cents à 54,62 dollars.

Les cours du Brent se sont stabilisés autour des 60 dollars à cause de craintes sur l'offre libyenne de pétrole et a séduit quelques acheteurs à court-terme, mais même si la vague de vente s'est calmée pour le moment (...) il est trop tôt pour se remettre à l'eau, notait David Madden analyste chez IG.

Des frappes de milices islamistes regroupées au sein de la coalition Fajr Libya ont mis le feu au terminal pétrolier d'Al-Sedra (est) lors de combats entre miliciens et forces gouvernementales dans cette zone.

Al-Sedra est l'un des terminaux du Croissant pétrolier libyen, qui comprend aussi Ras Lanouf et Brega, les trois plus importants du pays. Au moins sept réservoirs sur les 19 que compte le terminal étaient en feu dimanche en raison de combats qui opposent miliciens et forces gouvernementales dans cette zone, selon un responsable pétrolier libyen.

Les miliciens cherchent à prendre le terminal pétrolier depuis jeudi, selon le porte-parole du commandement des forces armées libyennes, le colonel Ahmed Mesmari.

La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. Elle prévoyait initialement de redresser sa production à un million de barils par jour (bj) cette année, ce qui inquiétait les marchés sur la hausse de l'offre mondiale d'or noir.

Selon Richard Mallinson, analyste chez Energy Aspects, la production de pétrole de la Libye est tombée autour de 300,000 b/j, et les frappes ne devraient pas se traduire par une nouvelle chute de la production à court terme car al-Sedra était déjà fermé avant les combats.

Mais près de 2 millions de barils entreposés ont été perdus à cause des feux de réservoirs et le fait que les combats sont maintenant en train d'endommager directement les infrastructures suggère que le conflit est en train d'entrer dans une nouvelle phase, soulignait M. Mallinson à l'AFP.

Les attaques sur (les terminaux pétroliers) en Libye semblent répondre à la question de la surabondance de l'offre affectant les prix, laissée en suspens par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Mais, sans surprise, ces frappes n'ont pas vraiment aidé les cours du pétrole à rebondir au dessus de 60 dollars le baril (de Brent), notait Connor Campbell analyste chez Spreadex.







Commenter Le pétrole oscille autour de l'équilibre toujours plombé par un excédent d'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite