Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole brut baisse, le marché digère les propos de l'Opep

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient leur repli en fin d'échanges européens, dans un marché digérant les propos peu rassurants de ministres du pétrole du Golfe sur l'offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 17H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 60,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 96 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1.50 dollar à 55,63 dollars.

Alors que les marchés assimilaient les dernières annonces des monarchies du Golfe, les prix du pétrole se trouvaient sous pression, tombant de nouveau sous le seuil psychologique des 60 dollars pour le Brent, à 59,93 dollars vers 16H30 GMT.

L'Arabie saoudite, chef de file de l'Opep, et le Koweït ont annoncé dimanche qu'ils ne réduiraient pas leur production même si des pays hors-Opep diminuaient la leur.

"S'ils décident de réduire leur production, ils seront les bienvenus. (...) L'Arabie saoudite ne va certainement pas réduire" la sienne, a déclaré le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, en marge d'un forum arabe sur l'énergie à Abou Dhabi.

"Le ministre saoudien a même laissé entendre que l'Opep pourrait même augmenter son offre si de nouveaux clients émergeaient, car le cartel cherche à protéger ses parts de marché", expliquaient les analystes du courtier PVM.

Lors de sa dernière réunion en novembre, l'Opep a opéré un changement de stratégie en ne réduisant pas son plafond de production, maintenu à 30 millions de barils par jour (mbj), et en décidant de laisser les prix se stabiliser d'eux-mêmes sans l'intervention du cartel.

La nouvelle politique de l'Opep est une stratégie de long terme selon des analystes, ce qui a été d'ailleurs confirmé dimanche par le ministre irakien du Pétrole Abdel Abdelmahdi.

"Nous devons attendre et voir les réactions du marché et des autres pays", a-t-il dit, évoquant une stabilisation des prix à 60 dollars le baril.

Les prix du pétrole semblaient se stabiliser autour des 60 dollars le baril, et le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, s'est senti suffisamment "audacieux" pour annoncer que la chute des prix du pétrole était juste un problème temporaire d'excédent d'offre et que le marché allait bientôt rebondir, notait Jasper Lawler, analyste de CMC Markets.

Mais "il semble que ce rebond soit un peu plus éloigné que prévu par M. Nouaïmi et les autres membre de l'Opep", soulignait M Lawler.

Pour Connor Campbell, analyste chez Speadex le marché n'a pas connu lundi de bonnes ou de vraies mauvaises nouvelles, mais oscille continuellement dans un vide qui rend la prédiction des prix du pétrole difficile.

Les prix du Brent peinent à se maintenir autour de 60 dollars le baril, et une nouvelle chute plus prononcées sous les 60 dollars pourrait bien être à l'horizon, notamment avec l'annonce des stocks de brut américains à la veille de Noël mercredi, soulignait M. Campbell.





Commenter Le pétrole brut baisse, le marché digère les propos de l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 16 janvier 2018 à 20:59

Le pétrole fait une pause après une rapide envolée

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse mardi après avoir atteint leur plus haut niveau...

mardi 16 janvier 2018 à 18:46

L'Algérien Sonatrach va raffiner une partie de son brut à l…

in amenas (algérie): Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin...

mardi 16 janvier 2018 à 18:05

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets la veille, entraînant des prises...

mardi 16 janvier 2018 à 17:45

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

mardi 16 janvier 2018 à 15:21

Le pétrole new-yorkais ouvre en baisse après être monté au p…

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture mardi après être monté la veille à son...

mardi 16 janvier 2018 à 12:38

Le pétrole affaibli par une remontée du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts depuis trois...

mardi 16 janvier 2018 à 03:34

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mardi matin en Asie, le Brent refluant après avoir enfoncé lundi la barre...

lundi 15 janvier 2018 à 19:20

Le pétrole new-yorkais toujours au plus haut depuis fin 2014

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a inscrit lundi à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014...

lundi 15 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole monte avec la faiblesse du dollar

Londres: Les cours du pétrole repoussaient lundi en fin d'échanges européens leurs plus hauts depuis plus de trois ans notamment grâce à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite