Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole brut baisse, le marché digère les propos de l'Opep

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient leur repli en fin d'échanges européens, dans un marché digérant les propos peu rassurants de ministres du pétrole du Golfe sur l'offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 17H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 60,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 96 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1.50 dollar à 55,63 dollars.

Alors que les marchés assimilaient les dernières annonces des monarchies du Golfe, les prix du pétrole se trouvaient sous pression, tombant de nouveau sous le seuil psychologique des 60 dollars pour le Brent, à 59,93 dollars vers 16H30 GMT.

L'Arabie saoudite, chef de file de l'Opep, et le Koweït ont annoncé dimanche qu'ils ne réduiraient pas leur production même si des pays hors-Opep diminuaient la leur.

"S'ils décident de réduire leur production, ils seront les bienvenus. (...) L'Arabie saoudite ne va certainement pas réduire" la sienne, a déclaré le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, en marge d'un forum arabe sur l'énergie à Abou Dhabi.

"Le ministre saoudien a même laissé entendre que l'Opep pourrait même augmenter son offre si de nouveaux clients émergeaient, car le cartel cherche à protéger ses parts de marché", expliquaient les analystes du courtier PVM.

Lors de sa dernière réunion en novembre, l'Opep a opéré un changement de stratégie en ne réduisant pas son plafond de production, maintenu à 30 millions de barils par jour (mbj), et en décidant de laisser les prix se stabiliser d'eux-mêmes sans l'intervention du cartel.

La nouvelle politique de l'Opep est une stratégie de long terme selon des analystes, ce qui a été d'ailleurs confirmé dimanche par le ministre irakien du Pétrole Abdel Abdelmahdi.

"Nous devons attendre et voir les réactions du marché et des autres pays", a-t-il dit, évoquant une stabilisation des prix à 60 dollars le baril.

Les prix du pétrole semblaient se stabiliser autour des 60 dollars le baril, et le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, s'est senti suffisamment "audacieux" pour annoncer que la chute des prix du pétrole était juste un problème temporaire d'excédent d'offre et que le marché allait bientôt rebondir, notait Jasper Lawler, analyste de CMC Markets.

Mais "il semble que ce rebond soit un peu plus éloigné que prévu par M. Nouaïmi et les autres membre de l'Opep", soulignait M Lawler.

Pour Connor Campbell, analyste chez Speadex le marché n'a pas connu lundi de bonnes ou de vraies mauvaises nouvelles, mais oscille continuellement dans un vide qui rend la prédiction des prix du pétrole difficile.

Les prix du Brent peinent à se maintenir autour de 60 dollars le baril, et une nouvelle chute plus prononcées sous les 60 dollars pourrait bien être à l'horizon, notamment avec l'annonce des stocks de brut américains à la veille de Noël mercredi, soulignait M. Campbell.





Commenter Le pétrole brut baisse, le marché digère les propos de l'Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite