Menu
RSS

Le pétrole brut baisse, le marché digère les propos de l'Opep

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient leur repli en fin d'échanges européens, dans un marché digérant les propos peu rassurants de ministres du pétrole du Golfe sur l'offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 17H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 60,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 96 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1.50 dollar à 55,63 dollars.

Alors que les marchés assimilaient les dernières annonces des monarchies du Golfe, les prix du pétrole se trouvaient sous pression, tombant de nouveau sous le seuil psychologique des 60 dollars pour le Brent, à 59,93 dollars vers 16H30 GMT.

L'Arabie saoudite, chef de file de l'Opep, et le Koweït ont annoncé dimanche qu'ils ne réduiraient pas leur production même si des pays hors-Opep diminuaient la leur.

"S'ils décident de réduire leur production, ils seront les bienvenus. (...) L'Arabie saoudite ne va certainement pas réduire" la sienne, a déclaré le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, en marge d'un forum arabe sur l'énergie à Abou Dhabi.

"Le ministre saoudien a même laissé entendre que l'Opep pourrait même augmenter son offre si de nouveaux clients émergeaient, car le cartel cherche à protéger ses parts de marché", expliquaient les analystes du courtier PVM.

Lors de sa dernière réunion en novembre, l'Opep a opéré un changement de stratégie en ne réduisant pas son plafond de production, maintenu à 30 millions de barils par jour (mbj), et en décidant de laisser les prix se stabiliser d'eux-mêmes sans l'intervention du cartel.

La nouvelle politique de l'Opep est une stratégie de long terme selon des analystes, ce qui a été d'ailleurs confirmé dimanche par le ministre irakien du Pétrole Abdel Abdelmahdi.

"Nous devons attendre et voir les réactions du marché et des autres pays", a-t-il dit, évoquant une stabilisation des prix à 60 dollars le baril.

Les prix du pétrole semblaient se stabiliser autour des 60 dollars le baril, et le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, s'est senti suffisamment "audacieux" pour annoncer que la chute des prix du pétrole était juste un problème temporaire d'excédent d'offre et que le marché allait bientôt rebondir, notait Jasper Lawler, analyste de CMC Markets.

Mais "il semble que ce rebond soit un peu plus éloigné que prévu par M. Nouaïmi et les autres membre de l'Opep", soulignait M Lawler.

Pour Connor Campbell, analyste chez Speadex le marché n'a pas connu lundi de bonnes ou de vraies mauvaises nouvelles, mais oscille continuellement dans un vide qui rend la prédiction des prix du pétrole difficile.

Les prix du Brent peinent à se maintenir autour de 60 dollars le baril, et une nouvelle chute plus prononcées sous les 60 dollars pourrait bien être à l'horizon, notamment avec l'annonce des stocks de brut américains à la veille de Noël mercredi, soulignait M. Campbell.





Commenter Le pétrole brut baisse, le marché digère les propos de l'Opep

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite