Menu
RSS
A+ A A-

L'oléoduc Keystone, pas la formule magique pour l'économie US

prix-du-petrole WashingtonWashington: Le président Barack Obama a réaffirmé vendredi ses doutes sur les bénéfices du projet d'oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis, affirmant qu'il ne constituait pas la formule magique pour l'économie américaine.
Il y a eu cette tendance à présenter ce projet comme une formule magique pour les maux de l'économie américaine et il est difficile, sur le papier, de savoir d'où vient cette croyance, a déclaré le président américain lors de sa traditionnelle conférence de presse de fin d'année.

Bloqué depuis six ans sur fond de craintes environnementales, le projet Keystone et ses 1.900 km de tronçon figurent parmi les priorités de l'opposition républicaine, qui prendra les rênes du Congrès en janvier et qui assure que ce chantier créera des dizaines de milliers d'emplois aux Etats-Unis.

Selon M. Obama, le chantier créera certes quelques milliers d'emplois mais profitera d'abord aux compagnies pétrolières canadiennes qui se serviront de l'oléoduc pour acheminer plus rapidement le brut extrait des sables bitumineux jusqu'aux raffineries du Golfe du Mexique.

C'est très bien pour les entreprises pétrolières canadiennes et c'est bien pour l'industrie pétrolière canadienne mais cela ne n'apportera pas de bienfaits majeurs aux consommateurs américains, a déclaré le président américain, qui pourrait apposer son veto à une loi républicaine autorisant Keystone.

Selon le président américain, ce projet aura ainsi très peu d'impact sur les prix du carburant aux Etats-Unis, qui bénéficient par ailleurs déjà de l'actuelle chute des cours mondiaux du pétrole.

Défendu de longue date par la Maison Blanche, un coup de pouce aux investissements dans les infrastructures serait, lui, bien plus bénéfique à l'économie américaine et constituerait un moyen plus direct de soutenir l'emploi, a martelé le président.

Quand vous songez à ce que nous pourrions faire en reconstruisant des routes et des ponts dans le pays --une chose que le congrès pourrait autoriser--, nous pourrions créer des centaines de milliers d'emplois voire un million, a déclaré M. Obama.

Le président Obama a également affirmé qu'il fallait s'assurer que Keystone n'aggraverait pas le changement climatique en développant le brut bitumineux, dont l'extraction est plus énergivore que les pétroles traditionnels.

jt/jld/etr

TRANSCANADA







Commenter L'oléoduc Keystone, pas la formule magique pour l'économie US


Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

L'oléoduc Keystone XL pour sortir le pétrole du Canada vers les Etats-Uni…

vendredi 24 mars 2017

Washington: En donnant son feu vert à la construction de l'oléoduc Keystone XL, le président Donald Trump ouvre les vannes à l'approvisionnement du pétrole canadien, extrait des sables bitumineux de l'Alberta (ouest).

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite