Menu
RSS
A+ A A-

Remontée, sur un marché prudent avant les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient mercredi en cours d'échanges européens, favorisés par un affaiblissement du dollar, mais la prudence persistait sur le marché avant les chiffres hebdomadaires des stocks pétroliers américains et sur fond d'inquiétudes persistantes sur la demande.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 111,02 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,03 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin progressait de 1,21 dollar à 98,12 dollars.

Les cours du baril profitaient mercredi de l'affaiblissement du billet vert, après une série d'indicateurs décevants publiés mardi aux Etats-Unis. La baisse du billet vert rend plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs disposant d'autres devises.

"Les cours remontent (mercredi) à la faveur d'un dollar toujours affaibli et d'une publication encourageante de l'American Petroleum Institute (API)", soulignait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

La fédération professionnelle API, qui publie chaque semaine ses propres estimations sur les stocks pétroliers américains, a indiqué mardi soir que les réserves d'essence et de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) aux Etats-Unis avaient chuté respectivement de 676.000 barils et 2,8 millions de barils la semaine dernière.

Si les chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE), attendus mercredi, "confirmaient cette tendance, cela ferait probablement réagir le marché et conforterait sa hausse", remarquait M. Petersson.

Mais selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état au contraire de hausses de 600.000 barils des stocks d'essence et de 500.000 baril des stocks de distillés, ainsi que d'un accroissement de 700.000 barils des réserves de pétrole brut.

Les stocks américains seront d'autant plus surveillés par les investisseurs que ces derniers continuent de s'inquiéter de la robustesse de la demande mondiale face à des prix élevés et à la menace d'un ralentissement de la croissance économique chez les principaux pays consommateurs, au premier rang desquels les Etats-Unis et la Chine.

Ces craintes ont été exacerbées mardi par une série d'indicateurs décevants aux Etats-Unis, où la construction de logements a rechuté lourdement en avril, tandis que l'indicateur du nombre de permis de construire se repliait plus que prévu.

De plus, la production industrielle américaine est restée stable en avril, alors que les analystes s'attendaient à la voir légèrement progresser.

Les opérateurs continuaient par ailleurs de surveiller l'évolution des inondations dans le Sud des Etats-Unis.

Le recours au délestage a permis d'éloigner le risque de voir les raffineries situées le long du fleuve Mississipi s'arrêter à cause d'une crue exceptionnelle, mais des craintes persistaient sur d'éventuelles perturbations du trafic maritime, susceptibles d'affecter l'acheminement de brut et les cadences de raffinage.



Commenter Remontée, sur un marché prudent avant les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite