Menu
RSS

Le brut finit en baisse à New York après des indicateurs décevants

prix-du-petrole
:

New York - Les prix du pétrole se sont repliés pour la deuxième séance consécutive mardi à New York devant des indicateurs économiques décevants aux Etats-Unis, même si le marché a réduit ses pertes en fin de séance à la faveur d'un affaiblissement du dollar.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 96,91 dollars, en recul de 46 cents par rapport à la veille. C'est le plus bas niveau de clôture depuis le 22 février.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance en juillet, a lâché 2,74 dollars à 109,99 dollars pour son premier jour en tant que contrat de référence.

"Les indicateurs faibles ont joué en faveur de la dynamique négative observée ces dernières semaines", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best Research.

La construction de logements a lourdement rechuté en avril aux Etats-Unis. Les mises en chantier de logements ont reculé de 10,6% par rapport au mois précédent, et le nombre de permis de construire de 4% par rapport à mars, de mauvais augure pour la tendance à venir.

La production industrielle des Etats-Unis est quant à elle restée stable en avril, du fait d'un recul dans le secteur automobile, là où les analystes tablaient sur une petite progression.

Le baril est tombé jusqu'à 95,02 dollars, avant de rebondir et de limiter ses pertes en fin de séance à la faveur d'un affaiblissement du dollar face à l'euro, en pleine discussions en Europe destinées à trouver une solution aux problèmes de dette de la Grèce.

"L'humeur a changé sur le marché, d'une situation de croissance économique et d'un euro fort" à une monnaie européenne fragilisée par la crise de la dette publique, a souligné Phil Flynn.

Dans un marché particulièrement nerveux depuis environ deux semaines, la volatilité a été exacerbée par l'arrivée à expiration d'options sur les contrats, a souligné Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

"C'est pour cela qu'on voit des hauts et des bas, dans un marché peu étoffé", a ajouté l'analyste.

Les investisseurs continuaient de surveiller l'évolution des inondations dans le Sud des Etats-Unis. Le recours au délestage a permis d'éloigner le risque de voir les raffineries situées le long du fleuve Mississipi s'arrêter à cause de la crue. Une dizaine d'installations y représentent un peu plus de 13% des capacités de raffinage du pays.

"Les perturbations dans le trafic maritime vont probablement se prolonger et pourraient causer de nouvelles réductions dans le traitement du brut sur ces sites", ont noté les analystes de JPMorgan Chase.

Mais en même temps, "la diminution de la menace sur les raffineries a cassé l'élan haussier sur le marché de l'essence", a-t-il ajouté.

Les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie à paraître mercredi devraient refléter l'impact des intempéries.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablent sur une augmentation des stocks de brut de 700'000 barils au cours de la semaine passée, et de 600'000 barils pour les stocks d'essence. Ils s'attendent également à des réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) plus étoffées de 500'000 barils.



Commenter Le brut finit en baisse à New York après des indicateurs décevants

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 30 mai 2017 à 12:48

Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par l…

Damas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu...

mardi 30 mai 2017 à 12:30

Le pétrole recule, marché morose après l'Opep

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, les marchés digérant peu à peu la réunion de l'Opep et...

lundi 29 mai 2017 à 11:36

Reprise des barrages filtrants autour des dépôts pétroliers

Paris: Des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont repris lundi, après une pause dominicale, la grève...

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite