Menu
RSS
A+ A A-

Petrobras, la compagnie pétrolière phare du Brésil, doit retrouver son brio

prix-du-petrole rio de janeiroRio de janeiro: L'année finit mal pour la principale entreprise du Brésil, la compagnie pétrolière publique Petrobras : elle est plongée dans un vaste scandale de corruption embarrassant pour le Parti des Travailleurs (PT) au pouvoir, alors que les prix du brut s'effondrent.
La présidente Dilma Rousseff, réélue pour quatre ans en octobre, entamera 2015 avec le défi de renouveler toute la direction de Petrobras pour lui faire retrouver sa crédibilité.

C'est ce qu'a recommandé le procureur général du Brésil, Rodrigo Janot, en raison du scénario désastreux dans la gestion de la compagnie qui emploie 80.000 personnes.

Le scandale a éclaté peu avant l'élection présidentielle où Mme Rousseff a été réélue de justesse. La dénommée opération policière Lava Jato (lavage rapide) a montré que le réseau de corruption aurait blanchi près de 4 milliards de dollars en dix ans.

Une caricature à la Une du quotidien O Globo montrait cette semaine Mme Rousseff assise sur un baril de pétrole avec une mèche allumée.

Même si jusqu'à présent il n'y a aucune preuve de l'implication de la présidente, cette dernière présidait le conseil d'administration de Petrobras quand elle était ministre de L'Energie de l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010).

Le parquet a lancé les premières poursuites pour corruption, blanchiment et association de malfaiteurs contre 36 personnes, pour la plupart des entrepreneurs, qui surfacturaient des contrats à Petrobras pour verser des pots-de-vin à certains de ses directeurs.

Des hommes politiques de trois partis, dont le PT au pouvoir depuis 12 ans, sont impliqués dans le scandale mais aucun d'eux n'est encore poursuivi.

- 'Piqûre de confiance'

La méfiance envers Petrobras s'est reflétée dans la chute des actions non seulement au Brésil mais aux Etats-Unis où elles sont aussi cotées. Retrouver la confiance passe par le changement de la direction, dont la présidente Graça Foster, affirment les experts.

Si Rousseff nomme à la présidence de Petrobras quelqu'un du marché, un cadre, un directeur sérieux, technique et non politique, elle va lui faire la piqûre de confiance dont elle a besoin, explique à l'AFP l'analyste financier André Leite, de TAG Investimentos.

Petrobras a déjà annoncé la création d'un nouvel organisme de contrôle de gouvernance pour renforcer les processus internes de contrôle. Malgré cela, il est indéniable que l'actuelle direction a perdu la capacité de réagir à la crise, estime un récent éditorial du journal Valor Economico.

L'opposition réclame la démission de Graça Foster d'autant que, selon Valor, elle avait été mise au courant en 2009 et 2011 d'irrégularités dans des contrats avec la compagnie par une ancienne gérante, Venina Fonseca.

Petrobras a répondu que les dénonciations de Mme Fonseca ont été faites après qu'elle eût été destituée, en raison d'erreurs graves dans des contrats.

Paulo Roberto Costa, l'ancien directeur de l'approvisionnement de Petrobras qui aurait reçu des pots-de-vin de plusieurs millions de dollars, et l'entrepreneur Alberto Youssef, qui offrait des entreprises de façade pour blanchir l'argent des surfacturations, collaborent avec la justice en échange d'une remise de peine.

S'il y a des hommes politiques impliqués du PT et de partis alliés, comme M. Costa l'a dit, un second procès pourrait commencer à la Cour suprême comme celui du Mensalao sur l'achat de votes au Parlement, qui a conduit en prison plusieurs leaders du PT.

Je n'ai jamais eu et n'aurai jamais aucune tolérance envers les corrupteurs et les corrompus, affirmait récemment la présidente.

Le procès pour ce scandale n'aura pas d'effet négatif sur Rousseff mais sur le PT, juge l'expert Carlos Alberto Alkmim, de l'Université catholique de Rio (PUC).

- De fierté à honte nationale

A New York, des investisseurs ont porté plainte contre Petrobras et demandent des dédommagements pour les pertes subies avec le récent effondrement des titres de plus de 45%. La SEC, gendarme du marché américain, a ouvert une enquête.

La grande menace qui pèse sur l'entreprise est cette action collective aux USA, estime M. Leite, rappelant que des procès similaires ont fini par des amendes de plus de 7 milliards de dollars. Et Petrobras a besoin d'investissements de 82 mds USD d'ici à 2018 pour exploiter ses gigantesques réserves pré-salifères en eaux très profondes.

L'entreprise vient de repousser une deuxième fois la diffusion de ses résultats trimestriels. Elle assure que ce nouvel ajournement lui permettra de les publier sans risque de voir ses créanciers réclamer un remboursement anticipé de la dette.

En octobre, l'agence Moody's avait abaissé d'un cran sa note à Baa2 (risque modéré).

Petrobras est passé de fierté à honte du Brésil, déplore M. Leite.
PETROBRAS - PETROLEO BRASILEIRO



Commenter Petrobras, la compagnie pétrolière phare du Brésil, doit retrouver son brio


La Compagnie pétrolière Brésilienne PetroBras

Petrobras met en vente sa raffinerie de Pasadena

mercredi 10 mai 2017

Rio de janeiro: Petrobras va mettre en vente sa raffinerie de Pasadena, en Californie, dont l'achat en 2006 est entaché d'accusations de corruption, dans le cadre de sa politique de cession d'actifs, a annoncé mercredi la compagnie brésilienne d'État.


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière PetroBras

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite