Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole WTI se stabilise à New York avant les stocks hebdomadaires aux USA, le Brent continue sa baisse

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York se sont stabilisés mardi, dans un marché qui restait sous pression mais qui était gagné par l'attentisme à la veille de la publication des stocks de brut aux Etats-Unis.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a gagné deux cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 55,93 dollars.

Ce très léger rebond était loin de compenser sa chute de la veille à 55,91 dollars, son plus bas niveau de clôture depuis début mai 2009, alors qu'il a perdu près de la moitié de sa valeur depuis la mi-juin.

A Londres, le baril de Brent pour livraison en janvier a lui continué sa baisse, passant sous le seuil des 60 dollars à 59,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), touchant là un nouveau plancher de clôture depuis mai 2009.

La baisse du Brent a été accentuée par la chute à 60 dollars, qui a provoqué de nouvelles ventes à cause des transactions algorithmiques, a expliqué Andy Lebow, de Jefferies Bache.

Les prix ont un peu augmenté en vue de la publication des stocks de brut (mercredi à 15h30 GMT), qui sont attendus en baisse, mais le marché reste sous pression, a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates. En gros, on attend ce que donneront les chiffres de demain.

Signe de cette pression persistante, les cours du brut étaient en baisse à l'ouverture, baissant jusqu'à 53,60 dollars, avant de se redresser dans la matinée.

On dirait une réponse à l'idée que les cours ont un peu trop baissé, a estimé Bart Melek, de Commodity Strategy TD Securities, à propos de ce redressement. Le marché réalise peut-être que le pétrole va trouver un équilibre, peut-être l'an prochain, et que les fondamentaux de l'économie américaine restent solides.

Cependant, le marché manquait toujours d'éléments concrets pour se réorienter à la hausse, a jugé Matt Smith de Schneider Electric.

Les acheteurs n'ont aucune raison de revenir dans le marché, vu que rien ne laisse vraiment entrevoir des actions contre le surplus d'offre sur le marché du brut, que ce soit par les producteurs de pétrole de schiste aux Etats-Unis, ou l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a-t-il prévenu.

C'est la décision de l'Opep de ne pas intervenir sur les prix du pétrole en conservant son objectif de production inchangé à 30 millions de barils par jour lors de la dernière réunion du cartel fin novembre à Vienne qui a changé la donne sur les marchés pétroliers. Depuis la réunion, le cartel campe sur sa position de laisser les prix du marché se rééquilibrer d'eux-même.

Au niveau de la demande, c'est également morose, avec la parution la nuit dernière de chiffres médiocres sur l'activité manufacturière chinoise, a ajouté Matt Smith, en allusion à la baisse de l'indice PMI des directeurs d'achat, établi par HSBC, à son plus bas niveau en sept mois.




Commenter Le pétrole WTI se stabilise à New York avant les stocks hebdomadaires aux USA, le Brent continue sa baisse


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite