Menu
RSS
A+ A A-

Nigeria: le prix de référence du baril pourrait encore baisser, selon le président Jonathan

prix-du-petrole abujaabuja: Le président nigérian Goodluck Jonathan a prévenu mardi que le gouvernement pourrait à nouveau abaisser le prix de référence du baril de pétrole si les cours mondiaux de l'or noir continuaient à s'effondrer.
L'économie nigériane, récemment devenue la première d'Afrique grâce à un changement de méthode de calcul du produit intérieur brut (PIB), est très dépendante de la production pétrolière, qui tourne autour de 2 millions de barils par jour et représente 70% des recettes de l'Etat.

Le prix de référence du baril de pétrole pour le budget 2015, fixé à 78 dollars, a déjà été abaissé à deux reprises ces dernières semaines par la ministre des Finances Ngozi Okonjo-Iweala, d'abord à 73 puis à 65 dollars.

Dans une lettre lue mardi dans les deux chambres du Parlement, M. Jonathan a annoncé qu'un nouveau budget 2015 serait présenté mercredi.

Le chef de l'Etat a estimé, dans ce courrier, que le prix du baril devrait se stabiliser entre 65 et 70 dollars l'année prochaine.

Mais rien n'est gravé dans le marbre quand il s'agit des cours du pétrole à cause de nombreux facteurs mondiaux sous-jacents qui échappent à notre contrôle, a-t-il prévenu.

Si les cours du pétrole s'effondrent sous cette estimation, le pays pourrait avoir à faire d'autres ajustements, a-t-il ajouté.

Les cours du pétrole continuaient de chuter mardi et le baril de Brent a plongé sous les 60 dollars pour la première fois depuis cinq ans et demi.

En 2004, un compte, l'Excess Crude Account (ECA), avait été créé pour protéger l'économie nigériane de la volatilité des cours du pétrole.

L'ECA est alimenté par le surplus de recettes pétrolières, qui correspond à la différence entre le prix de référence approuvé par le parlement, souvent relativement bas, et le prix réel du baril.

Mais le gouvernement a puisé à répétition dans ces économies pour combler des budgets asséchés par la corruption, expliquent les observateurs. Ces informations restent difficilement vérifiables, les finances publiques nigérianes étant réputées pour leur opacité.

La baisse des recettes de l'Etat a obligé la ministre des Finances à prendre des mesures d'austérité, très impopulaires à deux mois à peine de l'élection présidentielle au Nigeria.







Commenter Nigeria: le prix de référence du baril pourrait encore baisser, selon le président Jonathan


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite