Menu
RSS
A+ A A-

Gabon: l'Etat achète du pétrole pour compenser la pénurie liée à la grève

prix-du-petrole librevilleLibreville: Le gouvernement gabonais a acheté en urgence des stocks de carburant pour faire face à la pénurie engendrée par une grève générale du principal syndicat des salariés du secteur pétrolier, selon un communiqué rendu public mardi.
Au regard des perturbations enregistrées dans la distribution des produits pétroliers, le ministère du Pétrole et des Hydrocarbures a pris des mesures urgentes, indique le communiqué.

Selon le gouvernement, 7.000 m3 (7 millions de litres) d'essence sans plomb et 15.000 m3 (15 millions de litres) de gasoil ont ainsi été livrés depuis dimanche au dépôt d'Owendo, qui approvisionne Libreville.

La provenance de ce carburant n'a pas été précisée. Il est censé pallier l'arrêt de la production à la Société gabonaise de raffinage (Sogara) de la capitale pétrolière Port-Gentil, unique raffinerie du pays, dont l'activité est au point mort depuis le 2 décembre, selon l'Onep.

A partir de mardi, tous les produits pétroliers seront disponibles sur toute l'étendue du territoire national, affirme le communiqué, selon lequel la situation en matière d'approvisionnement s'améliore de jour en jour.

L'Organisation nationale des employés du pétrole (Onep), qui a lancé une grève générale et illimitée le 1er décembre, a au contraire annoncé samedi son intention de durcir le mouvement suite à l'échec des négociations avec le gouvernement.

Au lieu de trouver des solutions durables, le gouvernement organise un trafic en important massivement du carburant (...) mais il est en train de perdre beaucoup d'argent, avertit son secrétaire général, Paul Aimé Bagafou.

Depuis une semaine, la plupart des stations-services de Libreville et Port-Gentil sont en rupture de stock ou approvisionnées au compte-goutte, provoquant d'interminables files d'attentes.

Le pic a été atteint ce week-end dans la capitale, où la circulation était en partie paralysée par des embouteillages monstres. La fourniture de carburant a été rationnée et le remplissage de bidons interdit.

Le syndicat demande la réintégration de plusieurs dizaines de salariés licenciés par des sociétés pétrolières ainsi que le départ de leurs dirigeants étrangers, dont certains seraient en situation irrégulière. Il réclame également la suspension immédiate des prélèvements obligatoires par la Caisse nationale d'assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs), les salariés du pétrole bénéficiant d'assurances souscrites par leurs employeurs.

Les bras de fer entre l'Etat et l'Onep sont récurrents au Gabon. En avril 2011, une grève de quatre jours avait laissé le pays au bord de la paralysie, et avait coûté, selon l'Onep, 60 milliards de FCFA (90 millions d'euros) à l'Etat gabonais.

L'Onep dit regrouper 4.000 des 5.000 travailleurs du pétrole au Gabon, 5e producteur en Afrique sub-saharienne. Les recettes pétrolières assurent à l'Etat 60% de son budget.




Commenter Gabon: l'Etat achète du pétrole pour compenser la pénurie liée à la grève


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite