Menu
RSS
A+ A A-

Le prix du baril de pétrole Brent passe sous la barre des 60 dollars

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient de chuter mardi et le baril de Brent a plongé sous les 60 dollars pour la première fois depuis cinq ans et demi, l'inquiétude redoublant pour l'économie mondiale après des statistiques chinoises décevantes.
Vers 10H50 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 59,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,73 dollar par rapport à la clôture de lundi, après avoir chuté jusqu'à 59,02 dollars, son plus bas niveau depuis mai 2009.

L'autre baril de référence, le "light sweet crude" (WTI), pour livraison en janvier, cotait pour sa part au même moment 54,40 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), en repli de 1,51 dollar par rapport à sa clôture de lundi. Vers 09H30 GMT, la référence américaine du brut est tombée à son plus bas niveau depuis mai 2009, à 54,01 dollars.

Les cours du pétrole ont de nouveau dégringolé mardi avec l'annonce d'une contraction de la production manufacturière chinoise en décembre, selon la banque HSBC, qui a publié mardi un indice PMI des directeurs d'achat pour la Chine à son plus bas niveau en sept mois.

La Chine est le deuxième plus gros consommateur au monde de pétrole, après les États-Unis, et est en passe de devenir le premier importateur mondial de pétrole.

"Si l'activité manufacturière chinoise ne croît pas, et en l'occurrence se contracte, cela signifie que le reste du monde ne consomme pas tant que ça, et que la Chine a besoin de moins d'énergie car elle fabrique moins de produits. Et comme elle est numéro deux économique mondial, cela fait beaucoup d'énergie", a expliqué Mike van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Il a ajouté que les "tentatives désespérées" de la Russie, grand producteur d'or noir, pour soutenir le rouble faisaient craindre le pire pour Moscou au cas où "le pire resterait à venir pour le pétrole".

Le rouble a repris sa dégringolade mardi en fin de matinée, atteignant de nouveaux records de faiblesse face au dollar et à l'euro, après avoir temporairement rebondi grâce à une hausse radicale des taux de la banque centrale.

La monnaie russe a perdu depuis le début de l'année 42% de sa valeur face à l'euro et 49% face au dollar.

PROBLÈMES PROPRES AU MARCHÉ PÉTROLIER

Les cours de l'or noir ont plongé de près de moitié depuis le début de l'année, plombés de façon structurelle par une offre surabondante et une croissance de la demande faible.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a prévu vendredi une croissance de la demande plus timide qu'escompté en 2015. La consommation de pétrole devrait croître de 900'000 barils par jour l'an prochain pour atteindre 93,3 millions de barils par jour (mbj), contre 93,6 mbj anticipé précédemment, à cause d'attentes moindres concernant la demande venant des pays de l'ex-Union soviétique et d'autres pays exportateurs de pétrole.

Côté producteurs, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) campe sur sa position de ne pas intervenir sur les marchés pétroliers après avoir conservé son objectif de production inchangé à 30 mbj lors de la dernière réunion du cartel fin novembre à Vienne.

"La faiblesse de l'économie (mondiale) mise à part, les marchés pétroliers ont à gérer leurs propres problèmes", constataient les analystes du courtier PVM.

La brève remontée des prix après la fermeture de deux terminaux pétroliers en Libye lundi a été stoppée, car il apparaît clair que l'Iran veut rejoindre les autres pays du Golfe en baissant ses prix officiels de pétrole afin de protéger ses parts de marchés, soulignaient les analystes de PVM.

Au début du mois de décembre, l'Arabie saoudite a baissé drastiquement ses prix officiels pour ses exportations de brut vers l'Asie et les États-Unis.

La décision de l'Arabie saoudite, le chef de file de l'Opep, a été largement interprétée comme la confirmation d'une guerre des prix notamment orientée contre le pétrole de schiste américain, plus cher à extraire.

Le prix journalier du panier de brut de référence de l'Opep (comprenant les brut des membres du cartel) est passé juste en dessous des 58,65 dollars vendredi, contre 60,50 dollars le jour précédent, d'après des données du cartel diffusées lundi.

Le prix moyen du panier de référence de l'Opep en décembre a baissé de 11,56 dollars, à 64,01 dollars le baril contre 75,57 dollars le baril en novembre, selon le cartel.



Commenter Le prix du baril de pétrole Brent passe sous la barre des 60 dollars

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 02 décembre 2016 à 20:51

Le pétrole monte encore dans le sillage de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a monté vendredi, signant une troisième séance de hausse après l'annonce d'un accord de limitation de l'offre...

vendredi 02 décembre 2016 à 18:18

Le pétrole souffle après sa hausse post-accord de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement vendredi en fin d'échanges européens après s'être envolés mercredi avec la décision de l'Opep de...

vendredi 02 décembre 2016 à 15:20

Après deux jours d'envol, le pétrole stagne à New York

New York: Les cours du pétrole ont ouvert proches de l'équilibre vendredi à New York, les investisseurs effectuant des rééquilibrages après deux...

vendredi 02 décembre 2016 à 12:50

Le pétrole reprend son souffle après ses gains post-Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu vendredi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir fortement grimpé depuis l'annonce...

vendredi 02 décembre 2016 à 08:28

Biocarburants: les agriculteurs européens dénoncent un coup …

Paris: Inadmissible ! Les cultivateurs européens sont dans une colère noire après la proposition surprise de la Commission européenne de freiner le...

vendredi 02 décembre 2016 à 07:05

Aux USA, les producteurs de pétrole sont en embuscade après …

New York: En annonçant une réduction marquée de son offre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) risque d'ouvrir une brèche pour...

vendredi 02 décembre 2016 à 05:16

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie tout en restant au dessus de la barre des 50 dollars, l'accord conclu...

jeudi 01 décembre 2016 à 20:54

Le pétrole reste porté par l'Opep et finit en forte hausse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement monté jeudi et poursuivi ainsi l'envol entamé la veille après l'annonce d'un accord...

jeudi 01 décembre 2016 à 18:28

BP valide un investissement massif dans le Golfe du Mexique

Londres: Le géant pétrolier britannique BP a donné jeudi son feu vert à un nouvel investissement massif dans un projet de plateforme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite