Menu
RSS
A+ A A-

Les Bourses du Golfe dévissent avec la dégringolade des cours du brut

prix-du-petrole koweïtkoweït: Les Bourses des monarchies pétrolières du Golfe dévissaient mardi sur fond de dégringolade des cours du brut et de repli des grandes places financières mondiales.
La baisse sur certains marchés, notamment celui de Dubaï, rappelle celle connue dans la foulée de la crise financière mondiale de 2008 et de la crise de la dette de Dubaï.

La Bourse de Dubaï était en chute libre, lâchant à la mi-séance plus de 8%, la plus lourde perte quotidienne en plus de cinq ans, et s'approchait du seuil psychologique des 3.000 points. Son indice était de 3.061 points.

Les géants Emaar de l'immobilier et Arabtec de la construction perdaient 10%, le maximum autorisé en une seule séance.

Depuis que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu fin novembre inchangé son plafond de production de brut malgré la chute des cours, l'indice de Dubai Financial Market (DFM) a perdu plus de 30% de sa valeur et évolue actuellement à un plus bas en 12 mois.

La Bourse de Dubaï est la plus volatile des sept Bourses arabes du Golfe car elle est la plus exposée aux marchés et aux investisseurs internationaux, selon des courtiers.

Les autres marchés du Golfe continuaient de subir l'impact de la décision de l'Opep.

Le marché saoudien, le plus important du monde arabe, a plongé de plus de 4% une minute après l'ouverture, avant de perdre 5,5%, à 7.470,47 points, un plus bas en 15 mois. Tous les secteurs étaient en baisse, entraînés par celui de la pétrochimie.

La Bourse d'Abou Dhabi, la deuxième des Emirats arabes unis, reculait de 5,6%, avec un indice descendant sous le seuil psychologique de 4.000 points. A la mi-séance, il s'établissait à 3.946,98 points, un niveau jamais vu en un an.

La Bourse du Qatar, le deuxième plus grand marché du monde arabe, chutait aussi, de 4,3%, sous le seuil psychologique des 11.000 points.

La Bourse du Koweït perdait 2,5%, sous la barre des 6.200 points, alors que le petit marché de Mascate reculait de quelque 0,5%. Celui de Bahreïn était fermé.

Le pétrole poursuivait son repli mardi en Asie, à de nouveaux plus bas en cinq ans, dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale.

Le baril de référence (WTI) pour livraison en janvier perdait 24 cents, à 55,67 dollars, et le baril de Brent pour livraison en janvier cédait 22 cents, à 60,84 dollars. Il s'agit de niveaux jamais vus depuis 2009.

Lundi à la clôture, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a perdu 1,90 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 55,91 dollars, son plus bas niveau depuis début mai 2009.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a clôturé à 61,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 79 cents par rapport à la clôture de vendredi, terminant à son plus bas depuis début juillet 2009.




Commenter Les Bourses du Golfe dévissent avec la dégringolade des cours du brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite