Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en légère hausse, toujours en proie à une forte volatilité

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse mardi en cours d'échanges européens, dans un marché en proie comme la veille à une forte volatilité, aidé par un affaiblissement du dollar mais toujours inquiet pour la demande.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 111,25 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 41 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin gagnait 13 cents à 97,50 dollars.

Après avoir sensiblement reculé dans les échanges asiatiques, les cours du baril inversaient la tendance à la faveur d'un rebond de l'euro face au dollar, l'affaiblissement du billet vert rendant plus attractifs les achats de pétrole libellés dans la monnaie américaine.

Mais les gains du marché étaient limités, sur fond de craintes persistantes sur la consommation énergétique mondiale.

"Dans l'ensemble, le marché tend à se consolider" dans un contexte de forte volatilité, et "les opérateurs restent sans aucun doute sous le coup des inquiétudes sur une possible destruction de la demande face à un niveau de prix élevés", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Outre les resserrements monétaires en Chine et les incertitudes sur la santé budgétaire des pays les plus fragiles de la zone euro, les investisseurs s'inquiètent désormais de la croissance américaine après plusieurs indicateurs mitigés, et redoutent une diminution de la demande énergétique du pays.

"En même temps, le repli des prix devrait être limité", a tempéré M. Kryuchenkov, car "le tableau d'ensemble sur l'offre n'a pas beaucoup changé", avec des tensions persistantes dans le monde arabe tandis que le production libyenne fait toujours défaut au marché.

La veille, les prix du brut avaient lâché plus de 2 dollars à New York, entraînés par la poursuite de la forte correction des cours de l'essence, lesquels ont lâché plus de 4%, alors que se dissipaient les inquiétudes des investisseurs sur le sort des raffineries longeant le fleuve Mississipi.

"Après l'ouverture de vannes, les risques que la crue du Mississippi ne conduise à la fermeture temporaires de raffineries en Louisiane (sud des Etats-Unis, ndlr) s'estompent désormais", relevaient les experts de Commerzbank - ce qui éloigne la menace d'une perturbation de l'offre de produits pétroliers.

Cependant, "étant donné la baisse de régime de l'activité de raffinage (aux Etats-Unis) et le niveau élevé des importations pétrolières, les stocks de brut américains ont probablement encore augmenté la semaine dernière", atteignant peut-être un nouveau record à Cushing, principal terminal du pays, "ce qui devrait plomber encore davantage le prix du WTI", estimait Commerzbank.



Commenter Le brut en légère hausse, toujours en proie à une forte volatilité


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite