Menu
RSS

Les bourses européennes en baisse, toujours plombées par la baisse du pétrole

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole ParisParis: Les Bourses européennes ont dévissé lundi, après des indices contrastés aux Etats-Unis et sur fond de baisse continue du prix du pétrole, qui s'ajoute à l'incertitude politique en Grèce à deux jours du coup d'envoi de l'élection présidentielle.
"Le marché est affecté à court terme par la rapidité de la baisse du prix du pétrole, qui a un effet déstabilisateur pour le secteur et les pays producteurs", explique Renaud Murail, gérant chez Barclays Bourse.

Le repli du brut vient fragiliser encore un peu plus un marché déjà plombé par l'incertitude politique en Grèce et "après que les indices européens aient connu leur plus forte baisse hebdomadaire en plus de trois ans la semaine dernière", rappelle John Plassard, chez Mirabaud Securities.
L'Eurostoxx a perdu 2,75%. Paris a terminé en baisse de 2,52% (103,55 points) à 4005,38 pts, au plus bas depuis le 20 octobre, dans un volume d'échanges nourri de 4,3 mrd EUR.

Technip a terminé en tête (+1,00% à 46,69 euros) après avoir renoncé à racheter CGG, qui s'est effondré (-29,28% à 4,88 euros).

Total a tiré le marché vers le bas (-2,85% à 39,37 euros), toujours plombé par le pétrole.


Londres a enregistré une forte baisse de 1,87% (117,91 points) à 6182,72 points.

Le secteur de l'énergie a encore fait les frais de la baisse des cours du pétrole, à l'image de BP (-3,22% à 373,25 pence) ou BG group (-2,92% à 795,1 pence).


Sur le Dax, toutes les valeurs ont terminé dans le rouge.

Les groupes d'énergie ont particulièrement pesé sur l'indice. EON, numéro un du secteur en Allemagne, et son dauphin RWE ont affiché une baisse respective de 3,97% à 13,55 euros et de 4,66% à 25,77 euros.


Madrid a plongé de 2,38%, passant sous la barre des 10'000 points, à 9903,9 points.

Le pétrolier Repsol a perdu 2,97%, à 15,695 euros après avoir admis que son conseil d'administration allait étudier lundi le possible rachat du canadien Talisman Energy Inc.


Milan a cédé 2,81% à 18'079 points, pénalisé par les valeurs bancaires.

Le géant pétrolier Eni a terminé en baisse de 3,49% à 13,29 euros et le groupe aéronautique Finmeccanica de 3,49% à 7,195 euros.


Amsterdam a chuté de 2,48% à 396,09 points, la quasi totalité des titres terminant la séance dans le rouge.


La Bourse suisse a reculé de 2,05% à 8'712,82 points notamment face au repli des poids lourds de la cote.

Transocean, l'opérateur de plateformes pétrolières, a enregistré la plus forte baisse de la séance (-3,37% à 15,76 CHF).


Bruxelles a chuté de 1,74% à 3121,81 points.

C'est GDF Suez, également coté à Paris, qui a enregistré la plus forte baisse de la séance (-3,51% à 18,28 euros) suivi par le groupe métallurgique Bekaert (-2,90% à 25,31 euros).


Lisbonne a dévissé de 2,78% à 4691,33 points, atteignant un nouveau plus bas depuis août 2012.

Le secteur de l'énergie a particulièrement souffert: le groupe pétrolier et gazier Galp a chuté de 3,85% à 8,00 euros et l'électricien EDP de 3,58% à 3,10 euros.




Commenter Les bourses européennes en baisse, toujours plombées par la baisse du pétrole

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite