Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole s'enfonce à New York à son plus bas depuis mai 2009 après l'AIE

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont poursuivi leur plongée vendredi, touchant leur plus bas niveau en cinq ans et demi, après la baisse des prévisions de demande de l'Agence internationale de l'Energie (AIE).
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a chuté de 2,14 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 57,81 dollars, son plus bas niveau de clôture depuis la mi-mai 2009.

A Londres, le baril de Brent pour livraison en janvier a aussi fini en baisse, à 61,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), touchant là un nouveau plancher depuis juillet 2009.

De façon évidente, la nouvelle chute des cours est liée au rapport de l'AIE, a estimé Phil Flynn, de Price Futures Group. Ce scénario qui pousse franchement les cours à baisser s'ajoute à une période déjà très difficile pour le marché pétrolier mondial.

Dans son rapport mensuel, l'AIE a ralenti ses prévisions de croissance de la demande pour 2015, à 93,3 millions de barils par jour (mbj), contre une anticipation précédente de 93,6 mbj, ce qu'elle a expliqué par une reprise plus timide que prévu de la croissance mondiale l'an prochain, dans un contexte de surabondance de l'offre.

De façon intéressante, l'AIE souligne que la baisse des prix pourrait à court terme affecter la demande dans des marchés à forte croissance comme la Russie, où la chute des prix du brut crée les conditions de l'apparition d'une récession, a remarqué Tim Evans de Citi.

On peut toujours fortement douter que les cours vont toucher un plancher, a-t-il renchéri.

Jeudi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait déjà abaissé ses estimations de consommation mondiale de pétrole, après avoir fin novembre décidé de conserver son plafond de production à 30 mpj.

Chaque jour, il se passe quelque chose qui sert de prétexte à une nouvelle baisse, a noté John Kilduff d'Again Capital. C'est toujours la même histoire d'offre excédentaire.

Parmi les conséquences, la chute des cours du pétrole est en train de geler de plus en plus de projets, soulignait Phil Flynn. Le décompte des puits aux Etats-Unis (établi par la société de services pétroliers Baker Hughes) a enregistré sa plus forte baisse depuis quelques années, avec 29 puits en moins.




Commenter Le pétrole s'enfonce à New York à son plus bas depuis mai 2009 après l'AIE


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite