Menu
RSS
A+ A A-

Le plongeon des prix du pétrole fait vaciller Wall Street

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole New YorkNew York: Wall Street évoluait en nette baisse vendredi, saisie par l'angoisse en pleine déroute du marché du pétrole, un bond du moral des ménages américains ne parvenant pas à rassurer: le Dow Jones cédait 0,64% et le Nasdaq 0,39%.
Vers 17H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 112,83 points, à 17'483,51 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 18,26 points, à 4689,90 points.

L'indice élargi S&P 500 lâchait 0,56%, ou 11,45 points, à 2023,88 points.

Après un début en légère baisse, les indices ont creusé leurs pertes, plombés par les secteurs de l'énergie, des matières premières et des valeurs financières.

La volatilité, mesurée par l'indice VIX, dit "indice de la peur", s'affichait en nette hausse (3,49%) à des niveaux élevés (20,77).

"La nervosité s'est emparée du marché: et plus encore que le déclin des prix du pétrole, c'est la vitesse à laquelle il dérape qui fait peur", a relevé Michael James, de Wedbush Securities.

Assommés par la surabondance de l'offre mondiale en or noir face à des perspectives de demande peu vigoureuses, les prix du brut coté à New York, le WTI, évoluaient depuis jeudi sous le seuil psychologique des 60 dollars, du jamais vu depuis juillet 2009.

Ils ont perdu près de la moitié (46%) de leur valeur depuis leur dernier pic de la mi-juin et lâchaient encore plus de deux dollars vendredi.

"La révision à la baisse des perspectives de demande mondiale en 2015 par l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a asséné un nouveau coup au marché", ont expliqué les analystes de Charles Schwab.

Si la perspective d'un baril de brut, et donc par ricochet d'un carburant moins cher, laissait entrevoir une consommation des ménages plus dynamique, la crainte de l'impact d'un choc trop important sur le secteur de l'énergie - qui représente 10% du S&P 500 - faisait trembler les investisseurs.

Les grandes majors pétrolières, comme ExxonMobil, Chevron et ConocoPhillips, déjà en net recul depuis l'été, accusaient de nouvelles pertes et abandonnaient respectivement 1,73% à 87,66 USD, 2,07% à 102,74 USD et 1,51% à 62,65 USD.

Plombé par cet environnement morose, le groupe de services pétroliers Halliburton (-1,26% à 37,75 USD) a annoncé qu'il allait licencier 1,25% de ses effectifs.

"On s'inquiète aussi pour tous les projets qui risquent d'être interrompus, et pour les sociétés qui les financent. Cela crée de l'incertitude et de la volatilité, et les gens se mettent à vendre", a continué Michael James.

Dans ce contexte, l'annonce d'un bond du moral des ménages américains en décembre, largement au-dessus des attentes des analystes, passait au second plan.

"On sait que toutes ces nouvelles sont bonnes pour la consommation, mais l'on s'inquiète pour tous ceux à qui elles ne bénéficient pas et qui pourraient pâtir de la chute du marché du pétrole mais que l'on n'a pas encore identifié", a poursuivi M. James.

D'autres grands noms du secteur minier et pétrolier baissaient également, des annonces de ralentissement de la production industrielle dans la zone euro, en octobre, et en Chine, en novembre, ajoutant encore au pessimisme: Freeport-McMoRan (-3,59% à 22,16 USD), BHP Billiton (-1,46% à 46,41 USD), Anadarko Petroleum (-1,71% à 73,96 USD).





Commenter Le plongeon des prix du pétrole fait vaciller Wall Street

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 02 décembre 2016 à 20:51

Le pétrole monte encore dans le sillage de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a monté vendredi, signant une troisième séance de hausse après l'annonce d'un accord de limitation de l'offre...

vendredi 02 décembre 2016 à 18:18

Le pétrole souffle après sa hausse post-accord de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement vendredi en fin d'échanges européens après s'être envolés mercredi avec la décision de l'Opep de...

vendredi 02 décembre 2016 à 15:20

Après deux jours d'envol, le pétrole stagne à New York

New York: Les cours du pétrole ont ouvert proches de l'équilibre vendredi à New York, les investisseurs effectuant des rééquilibrages après deux...

vendredi 02 décembre 2016 à 12:50

Le pétrole reprend son souffle après ses gains post-Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu vendredi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir fortement grimpé depuis l'annonce...

vendredi 02 décembre 2016 à 08:28

Biocarburants: les agriculteurs européens dénoncent un coup …

Paris: Inadmissible ! Les cultivateurs européens sont dans une colère noire après la proposition surprise de la Commission européenne de freiner le...

vendredi 02 décembre 2016 à 07:05

Aux USA, les producteurs de pétrole sont en embuscade après …

New York: En annonçant une réduction marquée de son offre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) risque d'ouvrir une brèche pour...

vendredi 02 décembre 2016 à 05:16

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie tout en restant au dessus de la barre des 50 dollars, l'accord conclu...

jeudi 01 décembre 2016 à 20:54

Le pétrole reste porté par l'Opep et finit en forte hausse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement monté jeudi et poursuivi ainsi l'envol entamé la veille après l'annonce d'un accord...

jeudi 01 décembre 2016 à 18:28

BP valide un investissement massif dans le Golfe du Mexique

Londres: Le géant pétrolier britannique BP a donné jeudi son feu vert à un nouvel investissement massif dans un projet de plateforme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite