Menu
RSS

La chute du pétrole ne stimulera pas l'appétit d'or noir, prévoit l'AIE

prix-du-petrole ParisParis: La dégringolade des prix du pétrole sous l'effet d'une offre surabondante ne stimule pas l'appétit mondial d'or noir, dont la hausse sera freinée l'an prochain par une croissance économique hésitante, prédit l'Agence internationale de l'énergie, ce qui renforcera la pression sur les cours.
La croissance de la demande devrait se raffermir en 2015, par rapport à 2014, mais cette accélération semble désormais plus modeste qu'anticipé précédemment, au vu du rythme de plus en plus hésitant de la reprise économique mondiale, explique l'AIE dans son rapport mensuel publié vendredi.

La consommation de pétrole devrait croître de 900.000 barils par jour l'an prochain pour atteindre 93,3 millions de barils par jour (mbj), contre une anticipation précédente de 93,6 mbj, détaille le bras énergétique des pays développés. Pour 2014, elle a maintenu sa prévision à 92,4 mbj.

Le brut a chuté de plus de 40% depuis juin, finissant jeudi sous le seuil psychologique de 60 dollars le baril pour la première fois depuis la mi-juillet 2009 à New York. Le baril de Brent pour livraison en janvier, coté à Londres, a également atteint un niveau plancher en plus de cinq ans, à 63,68 dollars.

A la timide croissance économique s'ajoutent la faible progression des salaires dans les pays développés, la suppression des subventions publiques aux produits pétroliers dans certains pays et le renchérissement du dollar, qui rend plus chers leurs achats en devise locale, mais aussi des mesures d'efficacité énergétiques déployées en période de pétrole cher.

En outre, l'impact négatif de la dégringolade des prix du pétrole sur les économies des pays exportateurs devrait contrebalancer, sinon dépasser, l'effet stimulant qu'elle pourrait avoir pour les pays importateurs d'or noir, dans un contexte de croissance économique et d'inflation faibles, estime l'AIE.

- Baril à 50 USD ? -

La Russie est particulièrement touchée: la baisse de ses revenus pétroliers, amplifiée par la chute du rouble, affecte les finances du pays et, par ricochet, la consommation.

Ainsi, la prévision de demande de brut dans ce pays frappé aussi par des sanctions occidentales a été abaissée par l'AIE de 195.000 barils par jour, à 3,4 mbj en 2015.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait elle aussi abaissé mercredi ses prévisions de la demande mondiale pour cette année et la suivante.

L'adaptation de la demande et de l'offre à cette chute des prix pourrait bien prendre un certain temps, résume l'AIE.

Cette nouvelle donne pétrolière n'aura ainsi pas non plus d'effet à court terme sur la production, qui reste soutenue aux Etats-Unis comme dans les pays de l'Opep, malgré un repli en novembre par rapport au mois précédent.

Au total, 94,1 mbj ont été produits le mois dernier, soit 340.000 barils de moins que le mois précédent, principalement en raison de perturbations en Libye qui ont affecté la production de l'Opep, qui pompe environ un tiers du pétrole mondial.

Fin novembre, le cartel a décidé de maintenir son plafond de production à 30 mbj, reflet de la volonté de l'Arabie saoudite de préserver ses parts de marché, malgré le désir de certains de ses pays membres de réduire l'offre pour peser à la hausse sur les cours.

En un an, l'offre pétrolière a augmenté de 2,1 mbj, soutenue notamment par la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis, qui devrait permettre aux pays non-Opep d'enregistrer une croissance record de 1,9 mbj cette année, avant de ralentir à 1,3 mbj en 2015.

Conséquence, la pression sur les cours persistera, selon AlphaValue: le bureau de recherche prédit un baril à 50 dollars début 2015, la production outre-Atlantique continuant de battre des records semaine après semaine.







Commenter La chute du pétrole ne stimulera pas l'appétit d'or noir, prévoit l'AIE

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite