Menu
RSS

Le pétrole oscille faiblement autour de l'équilibre gêné par l'excédent d'offre

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole oscillaient faiblement autour de l'équilibre en fin d'échanges européens, toujours plombés par des fondamentaux baissiers.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent pour livraison en janvier valait 64,58 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en légère hausse de 34 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 2 cents à 60,92 dollars. Vers 14H00 GMT, le cours de la référence américaine du brut est tombée à un nouveau plus bas depuis juillet 2009, à 60,09 dollars, s'approchant du seuil psychologique de 60 dollars.

Les cours du WTI avaient rebondi légèrement après la hausse plus importante que prévue des ventes de détail aux États-Unis, chiffre très surveillé dans un pays où la consommation est le moteur essentiel de la croissance.

Mais l'accalmie a été de courte durée, le cours du pétrole restant plombé par des fondamentaux baissiers, alors que les marchés digéraient toujours la révision à la baisse de la demande globale par l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep), intervenue mercredi.

Le cartel de douze pays, qui pompe environ un tiers du brut mondial, prévoit désormais une hausse de la demande de 1,12 million de barils par jour (mbj) en 2015, à 92,26 mbj, contre une augmentation de 1,19 mbj jusqu'à présent.

De plus, les commentaires du ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi mercredi, demandant pourquoi il devrait réduire sa production, a réduit à néant toutes suspicions sur une éventuelle réduction de l'offre de l'Arabie saoudite, commentait Alastair McCaig d'IG.

Les prix devraient rester bas l'année prochaine et ne commencer à remonter que graduellement vers la fin d'année, car la surabondance de l'offre pourrait prendre jusqu'à un an à se résorber, selon les experts de Barclays.

Il ne serait pas étonnant de voir les prix chuter autour des 40 dollars le baril à court terme, remarquait Abhishek Deshpande, analyste chez Natixis, tant l'excédent d'offre est important sur le marché.

La banque d'affaires française estime que le cours du Brent atteindra en moyenne 74 dollars le baril en 2014.

La baisse des prix va tester la rentabilité des producteurs de pétrole de schiste américain, plus cher à extraire, mais pas uniquement.

Les exploitations canadienne d'or noir tiré des sables bitumineux, ou encore le pétrole de pré-sal brésilien seront également à la peine, précisait M. Deshpande.

Le groupe pétrolier britannique BP, qui a fixé le seuil de la rentabilité de ses projets amonts à 80 dollars le baril, étudie la résistance de tout son portefeuille à des prix atteignant 60 dollars le baril.

Cependant, d'après Commerzbank, la demande globale de pétrole devrait progressivement aider le marché à se stabiliser.

L'Agence Internationale de l'Énergie (AIE) et l'Opep prévoit une croissance de la demande à 1.1 billions de barils par jour (mbj) en 2015, ce qui est une hausse plus conséquente que cette année, expliquait Commerzbank.

La banque allemande s'attend à ce que les prix du pétrole remonte à 80 dollars après une première moitié d'année en dent de scie.







Commenter Le pétrole oscille faiblement autour de l'équilibre gêné par l'excédent d'offre

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite