Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole chute encore à New York, juste au-dessus des 60 dollars le baril

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole poursuivaient leur chute jeudi à l'ouverture, restant plombés par l'afflux de nouvelles négatives pour les prix, les perspectives en berne de demande mondiale et l'offre trop abondante en brut.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier cédait 41 cents à 60,53 dollars le baril, évoluant à ses plus bas niveaux depuis juillet 2009, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Bas, encore plus bas, les cours de l'or noir ne semblent pas avoir encore trouvé de plancher, a relevé Matt Smith, de Schneider Electric.

L'afflux de nouvelles négatives pour les prix qui a littéralement inondé le marché de l'énergie mercredi, selon les termes des experts de Commerzbank, plombait en effet encore les cours.

La révision à la baisse par l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) de ses estimations de consommation mondiale de pétrole, restait avant tout au coeur des préoccupations.

Le cartel de douze pays, qui pompe environ un tiers du brut mondial, prévoit désormais une hausse de la demande de 1,12 million de barils par jour (mbj) en 2015, à 92,26 mbj, contre une augmentation de 1,19 mbj jusqu'à présent.

Le pessimisme suscité par ces chiffres était renforcé par une phrase de cinq mots (en anglais, ndlr) du ministre du pétrole saoudien Ali al-Nouaïmi: +Pourquoi devrais-je réduire la production+, a continué Matt Smith. En effet, cela renforce encore une fois l'intention affichée des Saoudiens de préserver leurs parts de marché plutôt que de défendre les prix, a-t-il ajouté.

En décidant de conserver son plafond de production inchangé à 30 millions de barils par jour (mbj) fin novembre, l'Opep a envoyé un message aux marchés: le cartel ne portera plus seul le poids d'une réduction de l'offre mondiale, accélérant la chute des prix.

Face à ce tableau peu reluisant, l'annonce d'une hausse surprise des stocks de brut aux États-Unis mercredi a déçu les attentes de ceux qui avaient espéré des signes d'une consommation accrue des Etats-Unis pour soutenir le marché.

Selon des chiffres publiés par le département américain de l'Énergie (DoE), les réserves de brut aux Etats-Unis ont progressé de 1,5 million de barils lors de la semaine achevée le 5 décembre, un indicateur jugé généralement peu encourageant sur le niveau de la demande.

Sur le marché des changes, un nouvel accès de vigueur du dollar par rapport aux autres devises accentuait aussi le plongeon des cours.

Plus le billet vert est fort, moins les actifs libellés en dollars sont intéressants pour les acheteurs munis d'autres monnaies.







Commenter Le pétrole chute encore à New York, juste au-dessus des 60 dollars le baril


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite