Menu
RSS
A+ A A-

Les prix reculent, dans un marché volatil qui surveille le dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché volatil, perturbé par les conséquences sur le marché des changes de l'arrestation du directeur général du Fonds monétaire international, et toujours inquiet sur la solidité de la demande.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 112,25 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 1,58 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 1,82 dollar à 97,83 dollars.

"Etant donné le rôle du Fonds monétaire international (FMI) dans les plans d'aides aux économies périphériques de la zone euro (Grèce, Irlande, Portugal), l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn ce week-end ne peut pas être vu comme une nouvelle positive pour l'euro", observait Olivier Jakob, analyste de la société suisse Petromatrix.

Or, "la corrélation entre les prix du pétrole et l'euro s'est accrue" ces dernières semaines, le renchérissement du dollar face à un euro fragilisé rendant moins attractifs les achats d'or noir libellés dans la monnaie américaine, soulignait-il.

M. Strauss-Kahn a été "inculpé d'acte sexuel criminel, de tentative de viol et de séquestration", suite aux accusations d'une femme de chambre de 32 ans, employée dans un hôtel Sofitel de New York, selon la police américaine.

Suite à l'annonce de l'arrestation de M. Strauss-Kahn, l'euro est tombé à 1,4048 dollar en cours d'échanges asiatiques lundi, son niveau le plus bas depuis le 29 mars, avant de se reprendre.

Les cours du baril étaient par ailleurs toujours sous le coup d'inquiétudes persistantes sur la solidité de la demande pétrolière mondiale face à un niveau de prix élevés.

Outre les resserrements monétaire en Chine et les incertitudes sur la santé budgétaire des pays les plus fragiles de la zone euro, les investisseurs s'inquiètent désormais de la croissance américaine, susceptible d'être affectée par l'endettement du pays.

Les Etats-Unis pourraient se retrouver confrontés à une récession encore plus grave que celle dont ils sortent à peine si le Congrès ne relève pas la limite légale à l'endettement du pays, a averti le président Barack Obama dans un entretien à la chaîne de télévision CBS, diffusé dimanche.

L'endettement de l'Etat fédéral doit atteindre lundi le plafond de 14.294 milliards de dollars, au-delà duquel Washington ne peut accroître sa dette nette sans autorisation du Congrès.

"La perception des risques (pour les marchés pétroliers) est clairement négative, mais les fondamentaux restent cependant solides. Même si les prix élevés de l'essence commencent effectivement à entamer la consommation aux Etats-Unis, l'offre continue de se resserrer", tempérait Bjarne Schieldrop, de la banque SEB.

"L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se trouve incapable de compenser la perte du brut léger libyen sur le marché (...) et la situation au Moyen-Orient et en Afrique du nord n'est pas à l'apaisement. L'Agence internationale de l'Energie (AIE)a elle-même annoncé la semaine dernière prévoir un resserrement du marché", faisait-il valoir.



Commenter Les prix reculent, dans un marché volatil qui surveille le dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite