Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rechute, pénalisé par un soudain renforcement du dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole rechutaient vendredi en fin d'échanges européens, inversant la tendance sur un marché très volatil pénalisé par un soudain renforcement du dollar face à l'euro, alors que les opérateurs continuent de s'interroger sur la robustesse de la demande.

Vers 16h00 GMT (18h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 112,59 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en recul de 39 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 84 cents à 98,13 dollars.

Les cours du pétrole effaçaient leurs gains, après avoir évolué en petite hausse pendant une grande partie de la séance et repassé momentanément au-dessus des 100 dollars le baril à New York.

Les prix du brut calquent leur évolution sur l'évolution du dollar sur le marché des changes, "et il est probable que cette situation perdure sur les prochains jours", relevait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Le soudain renchérissement de la monnaie américaine rendait moins attractifs les actifs libellés en dollars comme le pétrole, alors que la volatilité des échanges s'exacerbait à l'approche du week-end.

L'euro a d'abord regagné du terrain vendredi face à la monnaie américaine, après l'annonce d'une accélération de la croissance économique au premier trimestre dans la zone euro, mais a finalement succombé aux inquiétudes toujours vives sur la crise budgétaire grecque.

Les investisseurs restaient sur leur garde après deux semaines très agitées marquées par de violentes corrections, même si le baril se trouvait à New York comme à Londres au-dessus de son niveau de clôture d'il y a une semaine.

Les inquiétudes des opérateurs sur la solidité de la demande en Chine et aux Etats-Unis continuaient par ailleurs d'alimenter la fébrilité du marché, qui n'a guère profité vendredi d'un bon indice de confiance des consommateurs aux Etats-Unis.

"La psychologie du marché reste fragile. La volatilité domine, et les investisseurs s'inquiètent de l'inflation chinoise, qui pourrait conduire à des mesures multipliées de resserrement monétaire en Chine, au risque de plomber la croissance" et d'affecter la demande de brut du géant asiatique, commentait Torbjorn Kjus, analyste de DnB NOR Markets.

La Banque centrale chinoise a ainsi une nouvelle fois relevé jeudi le taux de réserve obligatoire des banques, une mesure destinée à juguler l'inflation toujours très élevée dans le pays.

"La crise des dettes souveraines en Europe n'arrange rien, et si la dette grecque doit être restructurée il y a un large risque pour une nouvelle crise financière", ce qui n'est guère de nature à rassurer le marché, a ajouté M. Kjus.

Jeudi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu pour la première fois en baisse sa prévision de demande mondiale de pétrole en 2011, en raison des prix élevés et d'une croissance moins forte dans les pays riches.

Dans ce contexte, une forte volatilité devrait persister, a estimé Filip Petersson: "la succession de mouvements de vente massifs puis de remontées des cours devrait s'accélérer et alimenter la nervosité du marché; il est très difficile de prédire quelle direction les prix peuvent prendre".



Commenter Le brut rechute, pénalisé par un soudain renforcement du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite