Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole peine à rebondir à New York après son plongeon de la veille

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York peinaient à rebondir à l'ouverture mardi, après une chute à un nouveau plus bas depuis cinq ans, dans un marché pariant sur une baisse des stocks pétroliers aux Etats-Unis.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier cédait 8 cents de 60 cents, à 62,97 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) après une ouverture en hausse. Il est tombé plus tôt jusqu'à 62,25 dollars, du jamais vu en cours d'échanges depuis juillet 2009.

Les cours sont allés très bas (lundi), les investisseurs ont trop vendu et essayent d'ajuster un peu leurs prix aujourd'hui, a relevé Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Les cours du brut avaient clôturé à de nouveaux plus bas depuis plus de cinq ans à New York et à Londres, plongeant de presque 3 dollars, dans un marché gagné par l'anxiété notamment après la révision en baisse de prévisions sur les prix pour 2015.

Mais l'on anticipe un recul des stocks de brut à la veille de la parution de chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), ce qui renforce l'idée que la demande énergétique au sein des Etats-Unis reste solide et soutient un peu les prix, a commenté M. Larry.

D'autre part, le fait que des compagnies pétrolières réduisent leurs dépenses pour l'an prochain, la déroute du marché du pétrole rendant moins rentable l'exploitation pétrolière, apporte un peu de soutien au marché, a relevé Matt Smith, de Schneider Electric.

L'une des grandes majors pétrolières américaines, ConocoPhillips, a annoncé lundi la réduction d'environ 20% de ses investissements en 2015, affectant notamment le forage de nouveaux gisements en Amérique du Nord.

Il semble que les Etats-Unis soient plus concentrés sur le fait de maintenir leurs profits que de garder leurs parts de marché, comme l'Arabie saoudite et l'Irak, a estimé Matt Smith.

L'Arabie saoudite, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), s'est lancée dans une guerre des prix depuis novembre pour faire face à la montée en puissance de la production américaine, dopée ces dernières années par le pétrole issu du schiste.

L'offre des Etats-Unis n'a en effet jamais été aussi importante depuis 30 ans, dépassant depuis début novembre le seuil psychologique des 9 millions de barils par jour.

ppa/jld/gib

SCHNEIDER ELECTRIC

CONOCOPHILLIPS







Commenter Le pétrole peine à rebondir à New York après son plongeon de la veille


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite