Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole continue son plongeon dans un marché aux fondamentaux baissiers

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'enfonçaient toujours lundi en fin d'échanges européens, dans un marché englué dans des fondamentaux baissiers qui continuent à peser sur les prix.
Vers 17H05 GMT (18H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 66,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,69 dollars par rapport à la clôture de vendredi. Vers 16H45 GMT, le cours du Brent avait enregistré un nouveau plus bas en cinq ans à 65,93 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 2,33 dollars à 63,51 dollars. La référence américaine du brut est tombée vers 16H45 GMT à nouveau plus bas depuis juillet 2009, à 63,16 dollars.

Le marché du pétrole brut semble être en chute libre puisque les pertes journalières de plus de 1% semble maintenant devenir régulières, constataient les analystes d'IG.

Une combinaison de facteurs entraînait ce nouveau plongeon des cours, notamment un dollar fort et une chute surprise des importations en novembre en Chine, premier consommateur de ressources énergétiques et deuxième économie au monde.

Mais ce sont les perspectives d'une offre toujours surabondante l'année prochaine qui continuaient tirer les prix vers le bas, selon des analystes. La demande (globale) est peu susceptible de croître suffisamment à court terme pour absorber l'énorme excédent d'offre à l'horizon pour le premier et le second trimestre 2015, précisaient les experts de Commerzbank.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a conservé son objectif de production inchangé à 30 millions de barils par jour lors de sa dernière réunion. Et la nouvelle présidente de l'Opep, la ministre nigériane du Pétrole Diezani Alison-Madueke ne va sûrement pas changer de politique lorsqu'elle débutera son terme janvier, ajoutait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

De plus, d'après David Hufton, analyste chez le courtier PVM, l'Arabie saoudite, le chef de file du cartel ne donne aucune raison de croire à un revirement de situation. L'Arabie saoudite s'est lancée dans une guerre des prix pour protéger ses parts de marché en baissant ses prix de vente officiels pour ses exportations de pétrole vers l'Asie et les États-Unis, selon des analystes. Le pays viserait un prix du baril entre 60 et 70 dollars, toujours selon les experts.

Un représentant officiel du Koweït a prédit que les prix du pétrole allaient rester autour de 65 dollars le baril jusqu'au milieu de l'année prochaine, rapportait-on chez PVM.

Accentuant la morosité du marché, des analystes de la banque américaine Morgan Stanley ont revu en très nette baisse --d'environ 30%-- leurs prévisions de prix pour le brut en 2015, de 98 dollars à 70 dollars pour le Brent londonien. Les prix du pétrole sont tombés lourdement après les prévisions de Morgan Stanley, notaient les analystes de CMC Markets et du courtier PVM.

Pour le moment, la hausse de l'offre de pétrole et un dollar fort enlèvent toutes raisons de parier sur un rebond, estimait de son côté Ole Hansen, analyste chez Saxobank.

bur-cv/acd/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK

MORGAN STANLEY







Commenter Le pétrole continue son plongeon dans un marché aux fondamentaux baissiers

Commentaires   

0 #1 Robespierre 08-12-2014 22:43
Fondamental est un adjectif, messieurs les politiques, journalistes ... et autres incultes !
Quand on utilise ce terme il faut indiquer ce qui est fondamental.
Surtout utilisé par les politiques, c'est un moyen de plus de faire ... du vent.
Des fondamentaux baissiers, donc et pour conclure, ça ne veut strictement rien dire.


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite