Menu
RSS
A+ A A-

Le groupe pétrolier ConocoPhillips réduit son budget 2015 de 20%

prix-du-petrole New YorkNew York: Le groupe pétrolier américain ConocoPhillips a annoncé lundi une nette réduction de ses investissements l'an prochain, d'environ 20% à 13,5 milliards de dollars, sur fond de décrue des cours de l'or noir.
Nous fixons notre budget pour 2015 à un niveau que nous jugeons prudent étant donné l'environnement actuel, a commenté le PDG Ryan Lance, cité dans le communiqué.

Le groupe justifie principalement la baisse par des dépenses plus basses sur des grands projets, dont plusieurs sont bientôt achevés, de même que le report de dépenses dans les gisements non conventionnels d'Amérique du Nord.

Les programmes de forages pour développer de nouveaux gisements vont ainsi tomber à 5 milliards de dollars, contre 6,5 milliards cette année (-23%).

ConocoPhillips explique qu'il va continuer de concentrer ses investissements sur les gros gisements américains d'Eagle Ford et Bakken, riches en pétrole et gaz de schiste, mais va repousser ceux réalisés sur d'autres gisements non conventionnels émergents (bassin permien, Niobrara, Montney, Duvernay).

L'entreprise conserve la flexibilité pour accroître ou baisser l'activité dans les (gisements) non conventionnels, précise-t-il.

Le cours du baril de pétrole coté à New York (WTI) a chuté d'environ 40% depuis la mi-juin, et évoluait lundi un peu en dessous des 65 dollars. La baisse des cours rend moins intéressante la production de pétrole issu du schiste, plus coûteuse que l'exploitation conventionnelle.

ConocoPhillips prévoit aussi une réduction importante de ses investissements l'an prochain dans ses grands projets déjà validés, à 4,8 milliards de dollars. La baisse s'annonce en revanche légère pour les activités d'exploration (1,8 milliard de dollars) et les dépenses générales de l'entreprise (1,9 milliard).

Ces moindres investissements ne devraient pas empêcher la production du groupe d'augmenter de 3%.

A la Bourse de New York, l'action ConocoPhillips reculait de 2,55% à 66,12 dollars vers 15H00 GMT.

soe/jld/pb

CONOCOPHILLIPS

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

FORD MOTOR

Bourse de New York







Commenter Le groupe pétrolier ConocoPhillips réduit son budget 2015 de 20%


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

mercredi 19 juillet 2017 à 20:53

Le pétrole, dopé par un recul des stocks aux USA, termine en…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en hausse mercredi, profitant de la publication d'un rapport du département américain...

mercredi 19 juillet 2017 à 19:53

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

mercredi 19 juillet 2017 à 18:08

Le pétrole monte avec la baisse des stocks américains

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves américaines.

mercredi 19 juillet 2017 à 16:54

USA: baisse légèrement plus marquée que prévu des stocks de …

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse légèrement plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 19 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole quasi stable à l'ouverture à New York, en attenda…

New York: Les cours du pétrole montaient un peu après un démarrage à l'équilibre mercredi à New York, sur un marché attentiste...

mardi 18 juillet 2017 à 21:42

Pétrole: l'Equateur augmente sa production malgré l'accord a…

Quito: L'Equateur, avide de devises à cause de la chute des cours du brut et d'un important déficit fiscal, va augmenter la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite