Menu
RSS
A+ A A-

La baisse du pétrole correctement répercutée à la pompe en France

prix-du-petrole ParisParis: La baisse du pétrole est correctement répercutée dans les prix des carburants vendus à la pompe en France, a assuré lundi l'Elysée à l'issue d'une rencontre avec des professionnels du secteur, lors de laquelle l'objectif gouvernemental de revenir sur l'avantage donné au gazole a été réaffirmé.
Cette réunion a permis de partager le constat que la baisse des cours du pétrole brut, qui ont atteint ces dernières semaines un point bas depuis 2010, est répercutée correctement dans les prix des carburants à la pompe, a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

Ceci représente une baisse de 8 centimes/litre pour le gazole et de 11 centimes/litre pour l'essence en 5 mois, au bénéfice des consommateurs et des entreprises, a-t-il ajouté, soulignant que le gain s'élevait à environ 6 euros en novembre pour un automobiliste moyen parcourant 35 kilomètres par jour.

Nous avons pu constater que le marché français fonctionne. (...) La baisse du prix du brut a été intégralement répercutée au consommateur, a abondé le directeur général de Total, Patrick Pouyanné, à l'issue de cette rencontre réunissant les producteurs et distributeurs de produits pétroliers, ainsi que des associations de consommateurs et le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

La réunion a aussi été l'occasion pour François Hollande de réaffirmer la volonté du gouvernement de revoir l'avantage donné au gazole en France.

Le président de la République a indiqué que le rapprochement de la fiscalité du prix de l'essence et du diesel était sans doute envisageable. Il a dit qu'il fallait envoyer un signal en ce sens. Il n'a pas donné de calendrier, mais il a dit que c'était un objectif, a confié le président de l'UFC-Que Choisir, Alain Bazot.

La fiscalité sur le gazole augmentera de 4 centimes par litre (hors TVA) le 1er janvier 2015, la moitié pour financer l'abandon de l'écotaxe et l'autre dans le cadre de la taxe carbone, qui concernera aussi l'essence à hauteur de 1,8 centime/litre.

Le 28 novembre, le Premier ministre Manuel Valls avait relancé le vieux débat sur le diesel, plus sale mais moins cher, en disant vouloir progressivement revenir sur l'erreur d'avoir donné la priorité à ce carburant.

mpa/cb/az

TOTAL







Commenter La baisse du pétrole correctement répercutée à la pompe en France

Commentaires   

0 #1 Jeff91 12-12-2014 18:33
Baisse de 30% du prix du baril et à l'arrivée 10% de baisse à la pompe, on se fait une nouvelle fois avoir, mais nous ne sommes pas dupes !! Cela se paiera aux prochaines élections.


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite