Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, plombé par l'Arabie saoudite et le dollar fort

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, gênés par la baisse des prix officiels du pétrole de l'Arabie saoudite, qui cherche à protéger ses parts de marché, et par un raffermissement du dollar, qui rend l'or noir plus onéreux.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 69,01 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 60 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 94 cents, à 65,87 dollars.

L'Arabie saoudite a réduit jeudi ses prix de ventes officiels de pétrole brut pour les exportations vers l'Asie et les États-Unis. Les prix du brut +Saudi Light+ destiné à l'Asie a été réduit de 1,90 dollars le baril, c'est un plus bas depuis plusieurs années, soulignait Olivier Jakob de Petromatrix.

Le prix du brut dit +Arab Medium+ pour exportation vers les États-Unis a été baissé de 40 cents, alors que les prix du pétrole destiné à l'Europe ont augmenté, continuait M. Jakob.

L'Arabie Saoudite est clairement engagée dans une guerre commerciale très offensive pour gagner des parts de marché en Asie et aux États-Unis. La baisse des prix de l'énergie décidée par le pays est un autre signal de son engagement ferme à ne plus être l'éternelle variable d'ajustement du marché pétrolier, commentait Christopher Dembik analyste chez Saxo Banque.

Plusieurs analystes notent que l'Arabie saoudite s'est engagée dans une guerre des prix pour protéger ses parts de marché, et vise un prix du baril entre 60 et 70 dollars, même si le pays s'en défend.

Selon M. Dembik, un prix du baril approchant des 60 dollars pénalise aussi l'Arabie saoudite, mais les importantes réserves de change du pays, estimées à 738,6 milliards de dollars, lui permettront de résister pendant plusieurs trimestres.

Les prix du pétrole ont chuté brusquement après à la réunion des Pays exportateurs de pétrole (Opep) la semaine dernière, le cartel ayant décidé de ne pas changer ses objectifs de production (30 millions de barils par jour).

Les cours du pétrole avaient ainsi atteint début décembre leurs plus bas niveaux depuis 2009, à New York comme à Londres, quelques jours après la réunion, à 63,72 dollars pour le WTI et 67,53 dollars pour le Brent.

Le prix de l'or noir subissaient également le renchérissement du dollar, qui a atteint vendredi des sommets depuis mi-août 2012 face à l'euro et fin juillet 2007 face au yen.

La hausse du billet vert décourage les investisseurs munis d'autres devises d'effectuer des achats de pétrole, libellés en dollar et donc rendus plus onéreux.




Commenter Le pétrole baisse, plombé par l'Arabie saoudite et le dollar fort


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 24 juillet 2017

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

mardi 16 mai 2017

Pétrole: Koweït soutient Ryad et Moscou sur la réduction de …

Koweït: Le Koweït a apporté mardi son soutien total à l'appel de l'Arabie saoudite et de la Russie pour une extension de...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite